Agrandir le texte
Réinitialiser les réglages
Rétrécir le texte

Seniors : 3 bonnes raisons d’arrêter de fumer

— Publié le 21 novembre 2022

Seniors : 3 bonnes raisons d’arrêter de fumer

Tout au long du mois de novembre, les associations se mobilisent avec le Mois sans tabac. L’objectif : aider les fumeurs à réduire leur consommation de tabac, voire à arrêter de fumer. En effet, les effets néfastes de la cigarette sur la santé sont bien connus. Cependant, pour les seniors qui fument depuis 30 ou 40 ans, la simple idée d’arrêter de fumer peut sembler insurmontable. Pourtant, nous avons une bonne nouvelle : eux-aussi peuvent parvenir à se sevrer du tabac. Voici 3 bonnes raisons de s’essayer.

1) Arrêter la cigarette, c’est possible après 60 ans !

Faire des économies, prendre soin de ses poumons… Il existe des dizaines d’avantages liés à l’arrêt de la cigarette. Pourtant, de nombreux seniors se disent qu’après 60 ou 70 ans, le jeu n’en vaut plus la chandelle. « Au point où ils en sont », leur santé est déjà trop impactée. Les études vont pourtant à l’encontre de cette idée préconçue : il y a toujours un bénéfice à arrêter la cigarette. Ainsi, l’arrêt du tabac à 60 ans permettrait à l’ancien fumeur de gagner, en moyenne, trois ans d’espérance de vie. (Source : Arrêt de la consommation de tabac. Du dépistage individuel au maintien de l’abstinence en premier recours, Haute autorité de santé, 2014)

Comme le reste de la population des fumeurs, les seniors ont de nombreuses inquiétudes liées à l’arrêt de la cigarette. Ils ont peur de ne pas réussir à casser les habitudes, peur d’être plus angoissé ou de prendre du poids. Pourtant, la retraite est peut-être l’un des moments les plus appropriés pour tenter d’arrêter de fumer. En effet, libéré du stress de la vie professionnelle, le senior a peut-être moins besoin d’un palliatif. Par ailleurs, il peut réorganiser sa journée afin de casser sa routine. Ainsi, il est possible de remplacer les « pauses clope » par de nouvelles habitudes : séance de sport ou de méditation, petit-déjeuner dans un café, promenade avec un ami… Enfin, on a parfois plus de volonté à 60 ans qu’à 20. En effet, on perçoit mieux l’impact des problèmes de santé sur le quotidien.

2) Un vrai gain de pouvoir d’achat

Qui dit arrêt de la cigarette, dit économies financières. En effet, à raison de 10 euros par paquet, une personne qui fume un paquet par jour va économiser 3 650 euros par année d’arrêt. Une jolie somme qui peut permettre de financer de belles vacances, servir d’apport pour un projet immobilier ou encore être utilisée pour gâter ses petits-enfants. À l’heure où le pouvoir d’achat des retraités est, comme celui du reste de la population, touché par une inflation galopante, ce n’est pas négligeable.

arrêter la cigarette

Pour être accompagné dans son arrêt du tabac, il existe de très nombreuses applications dédiées. Celles-ci permettent de visualiser le montant économisé et/ou les cigarettes non fumées. L’idéal pour se motiver ! Par ailleurs, on conseille souvent de garder l’argent économisé pour se faire plaisir – pas forcément pour un achat « utile », raisonné. En effet, l’arrêt du tabac est un projet qui va demander des efforts personnels pour lequel vous avez le droit de vous récompenser ! 

3) Se sentir mieux grâce à l’arrêt du tabac

La dernière raison, et pas des moindres, d’arrêter de fumer, c’est la santé ! Le tabac est impliqué dans trois grandes typologies de maladies : les cancers (1 sur 3 est dû au tabagisme) ; les maladies cardio-vasculaires (thrombose, AVC…) et le BPCO, une maladie respiratoire chronique. Le tabagisme peut aussi encourager ou aggraver certaines pathologies et certains troubles comme la parodontite, le cholestérol, les carences en vitamine… 

Si les bienfaits du sevrage tabagique ne se ressentent pas immédiatement, ils se manifestent tout de même rapidement. Tout d’abord, sur la qualité de vie : en quelques semaines, on retrouve plus de souffle au moment de monter des escaliers par exemple. L’arrêt du tabac agit aussi sur les niveaux d’entrain et d’énergie ! Enfin, il faut savoir que si l’arrêt du tabac ne va pas tout résoudre, il réduit drastiquement certains risques, notamment le risque de thrombose ou d’infection dentaire. Si vous fumez depuis 30 ans, certaines pathologies sont peut-être déjà apparues (hypercholestérolémie, hypertension…), mais vous allez tout de même en limiter les désagréments. Enfin, chez une personne atteinte du cancer du poumon, arrêter immédiatement la cigarette va permettre d’atténuer les symptômes et de ralentir la maladie. 

0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires