Agrandir le texte
Réinitialiser les réglages
Rétrécir le texte

La colorimétrie ou l’art de choisir les bonnes couleurs pour s’habiller

— Publié le 4 juillet 2024

La colorimétrie ou l’art de choisir les bonnes couleurs pour s’habiller

La colorimétrie permet de déterminer quelles couleurs vous mettent le plus en valeur, en fonction de celle de vos cheveux, de vos yeux et de votre teint. La discipline, de plus en plus en vogue, aide notamment à bien choisir ses vêtements, parfois même à redéfinir tout son style. Vous vous intéressez au sujet ? On vous explique tout.

La colorimétrie : de quoi s’agit-il ?

Définition de la colorimétrie

La colorimétrie correspond à l’art de choisir les couleurs qui vous vont le mieux. Elle s’appuie sur l’analyse de plusieurs éléments :

  • La couleur des cheveux ;
  • La couleur de la peau ;
  • Le ton des yeux.

La maîtrise de la pratique revêt divers bénéfices. Cela peut transformer radicalement votre façon de vous habiller, donc influencer votre apparence et améliorer votre confiance en vous.

Origines de la colorimétrie

Si l’on s’intéresse de plus en plus à la colorimétrie, cette technique n’est pas nouvelle. En 1839, Michel Eugène Chevreul évoquait déjà l’influence et l’interaction des couleurs sur l’individu. En 1941, Robert Dorr fit une découverte qui lui permis d’établir les principes de base de la couleur en connexion avec la carnation (le ton de base de la peau). Il créa même une société dédiée : « The Color Key Corporation of America ». Ses découvertes furent ensuite très vite reprises, en particulier dans le domaine de la fabrication de tissus et de vêtements, des produits de cosmétologie, de la peinture et du design intérieur. Aujourd’hui, la pratique s’est démocratisée et est appliquée dans de nombreux secteurs d’activité.

Comment connaître ses coloris de prédilection ?

En colorimétrie, on associe chaque gamme de couleurs à une saison. Le printemps et l’automne correspondent aux saisons « chaudes », tandis que l’hiver et l’été correspondent aux saisons « froides ». Comme expliqué plus haut, vous pouvez définir votre profil colorimétrique en tenant compte de la couleur de vos yeux, de vos cheveux et de votre teint, afin de déterminer votre saison chromatique.

Saison automne

Les personnes associées à l’automne ont par exemple des cheveux allant du blond vénitien au roux, en passant par le châtain. Leur teint est plutôt pâle ou légèrement rosé, et leurs yeux gris, verts ou marron clair. Ce sont les couleurs chaudes (jaune, rouge, orange…), en créant un effet de contraste, qui les mettent le mieux en valeur.

Saison hiver

Les individus associés à l’hiver ont les cheveux, les yeux et le teint plutôt foncés. Ils gagnent à éviter les coloris pastel, acidulé et le vert kaki qui ternissent leur éclat naturel. Il leur est conseillé de porter des couleurs franches et tranchées, comme le noir, le blanc, le rouge et le bleu vif.

Saison printemps

Les personnes de couleur printemps ont généralement les cheveux et le visage clairs, et les yeux translucides. En matière de coloris, elles ont l’avantage de pouvoir se permettre pratiquement tout ce qu’elles souhaitent. Avec une préférence pour une palette chromatique printanière, allant du rouge et rose fuchsia aux bleus clairs et beiges poudrés.

Saison été

Enfin, celles et ceux qui sont associés à la saison estivale arborent un teint et des cheveux dorés, ainsi que des yeux brillants. Ils sont mis en valeur en portant des vêtements aux couleurs plutôt froides. L’idéal est de les rehausser d’un soupçon de blanc pour accrocher la lumière : bleu ciel, vert d’eau, turquoise, beige clair…

Comment faire un test de colorimétrie ?

Pour définir votre profil colorimétrique, vous pouvez faire appel à des spécialistes. Néanmoins, il existe plusieurs moyens de le faire vous-même, parmi lesquels le test des tissus, aussi appelé « test du draping ». Il suffit de vous installer dans une pièce bien éclairée, de vous munir de 2 tissus aux tonalités opposées, par exemple un tissu doré et un tissu argenté. L’étape suivante consiste à approcher chaque tissu à côté de votre visage afin de visualiser si la couleur l’illumine ou le ternit. Si le doré rend votre teint plus lumineux, il convient de privilégier les couleurs chaudes. A l’inverse, si c’est le tissu argenté qui vous donne bonne mine, alors il faut vous tourner vers les couleurs froides. Si les deux vous vont, alors vous avez le teint neutre. Pour confirmer votre résultat, il est possible de réitérer le test avec d’autres duos de couleurs, comme le rouge brique (chaud) et le bordeaux (froid), ou le saumon (chaud) et le rose (froid).

Céline Riboulot

Céline Riboulot

Des dossiers et articles sur la santé des seniors, la famille, le logement, les loisirs ou encore le numérique : voici ce que je vous propose pour vous accompagner au quotidien. Si vous avez des questions, posez-les moi ci-dessous !

S’abonner
Notification pour

0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires