Agrandir le texte
Réinitialiser les réglages
Rétrécir le texte

L’hypertension artérielle chez la personne âgée

— Publié le 16 mai 2022

L’hypertension artérielle chez la personne âgée

Première pathologie chronique des Français, l’hypertension artérielle (HTA) constitue l’un des principaux facteurs de risque des maladies cardiovasculaires. De quoi s’agit-il ? Quelles en sont les causes ? Quelles complications peut-elle entraîner sur la santé ? Comment la traiter ? Découvrez les réponses de la Silver Alliance.

Qu’est-ce que l’hypertension artérielle ou HTA ?

Tension artérielle : de quoi parle-t-on ?

La tension artérielle est définie par deux chiffres. Le premier, le plus élevé, correspond à la pression systolique, au moment où le cœur se contracte et se vide. Le second, le plus bas, à la pression diastolique, quand le cœur se relâche et se remplit. Une tension de 12/8 se rapporte par exemple à une pression systolique de 120 millimètres de mercure (mmHg) et à une pression diastolique de 80 mmHg.

Les valeurs sont habituellement comprises entre 10 et 14 pour la pression maximale, et entre 6 et 8 pour la pression minimale. Pour parler d’hypertension artérielle, il faut donc que la pression artérielle systolique soit égale à 140 mmHg ou plus, et que la pression artérielle diastolique soit égale à 90 mmHg ou plus. À noter que les mesures doivent être constatées à plusieurs reprises, lors de 3 consultations successives dans une période de 3 à 6 mois.

Définition de l’hypertension artérielle

L’hypertension artérielle correspond à une augmentation excessive de la pression du sang dans les artères. Elle survient généralement sans provoquer de symptômes, c’est pourquoi certains la qualifient de « mal silencieux ». Dans les cas les plus sévères, elle peut provoquer des maux de tête, des vertiges, des palpitations ou encore des bourdonnements dans l’oreille. Selon la Fondation pour la Recherche Médicale, un adulte sur 3 serait touché par l’hypertension artérielle en France. De plus, l’incidence de la pathologie augmente avec l’âge. En effet, elle concerne moins de 10 % des 18-34 ans et plus de 65 % des personnes âgées de plus de 65 ans. Chaque année dans le monde, 10 millions de décès sont attribuables à l’hypertension artérielle.

Hypertension artérielle : causes, facteurs de risques et complications

Les causes et facteurs de risques de l’hypertension artérielle 

Tensiomètre

Dans plus de 9 cas sur 10, l’origine de l’hypertension n’est pas connue. Dans les autres cas, elle est secondaire à une maladie. Elle peut par exemple être liée à un mauvais fonctionnement des reins, des glandes surrénales ou encore de la thyroïde.

Dans plus de 9 cas sur 10, l’origine de l’hypertension n’est pas connue. Dans les autres cas, elle est secondaire à une maladie. Elle peut par exemple être liée à un mauvais fonctionnement des reins, des glandes surrénales ou encore de la thyroïde.

Il existe toutefois des facteurs et des habitudes de vie qui aggravent l’hypertension artérielle. On peut citer, par exemple, l’alimentation trop riche en sel, l’inactivité physique, le fait de fumer ou encore le stress. Par ailleurs, l’obésité, le diabète de type 2 et la prise de certains médicaments peuvent aggraver l’hypertension artérielle.

Les complications possibles d’une hypertension artérielle chez la personne âgée

Non prise en charge, l’hypertension artérielle peut provoquer des complications sévères :

  • Un accident vasculaire cérébral (AVC) ;
  • Un infarctus du myocarde ;
  • Une insuffisance cardiaque ;
  • Une hémorragie intracrânienne ;
  • Une lésion des reins pouvant provoquer une insuffisance rénale ;
  • Une lésion de la rétine entraînant parfois une cécité (perte de la vue).

L’HTA ne doit donc pas être prise à la légère.

Comment traiter l’hypertension chez une personne âgée ?

Tout l’enjeu consiste à dépister l’hypertension chez le senior. Sa découverte est souvent fortuite, au détour d’un rendez-vous chez le médecin. Une fois détectée, la pathologie doit être surveillée régulièrement. Elle nécessite parfois la prise d’un traitement médicamenteux (administration d’antihypertenseur). Néanmoins, les praticiens préconisent dans un premier temps des mesures hygiéno-diététiques. Les personnes hypertendues sont, entre autres, invitées à pratiquer une activité physique régulière, comme la marche, la danse, la gym douce, l’aquagym ou ne serait-ce que le jardinage.

Autre impératif : adopter une alimentation saine. Il faut notamment réduire son apport de sel en dessous de 6 grammes par jour et privilégier la consommation de fruits, de légumes, de céréales et d’aliments pauvres en graisses animales. À cet effet, il est possible de se faire livrer ses repas à domicile. FamilEat propose par exemple des plats sains, équilibrés et de saison concoctés par le Chef Bertrand Guéneron. Enfin, il est important pour les personnes âgées atteintes d’hypertension artérielle d’arrêter de fumer, de diminuer leur consommation d’alcool et de perdre du poids si elles se trouvent en situation de surpoids ou d’obésité.

1 Commentaire
Le plus ancien
Le plus récent
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
wp_title();
3 mois il y a

[…] Enfin, la population âgée est plus sujette aux maladies chroniques, comme le diabète ou l’hypertension artérielle, lesquelles favorisent la […]