Agrandir le texte
Réinitialiser les réglages
Rétrécir le texte

Panorama des aides au logement senior

— Publié le 11 avril 2022

Panorama des aides au logement senior

Avec l’âge, les dépenses liées au logement peuvent avoir un impact non négligeable sur le budget des retraités. Heureusement, de nombreuses aides financières existent pour amortir le prix du logement senior. Pour en bénéficier, certains critères entrent en jeu. Ils sont notamment liés à la situation personnelle du senior : âge, situation maritale, niveau d’autonomie ou encore moyens financiers. Pour vous aider à y voir plus clair, Silver Alliance vous propose un panorama des aides financières au logement senior.

Allocation personnalisée à l’autonomie (APA)

L’APA est une aide au logement senior sans condition de revenu. Elle s’adresse aux plus de 60 ans, vivant à domicile ou dans tout type de logement senior. Si la personne âgée vit à domicile, l’APA peut servir à payer les équipements et les professionnels qui l’aident au quotidien (aide à domicile, etc.). Si la personne vit en établissement (EHPAD, résidence services), l’APA sert à payer une partie de ses frais mensuels.

Pour bénéficier de l’APA, il faut être en situation de perte d’autonomie. En d’autres termes, il faut avoir besoin d’aide pour accomplir les actes du quotidien. La demande de l’APA pour personne âgée se fait ensuite sur dossier. Les documents à remplir s’obtiennent auprès des services de la mairie (CCAS) ou du département. Une fois que le dossier est en cours de traitement, l’équipe médico-sociale (EMS) se déplace. Elle a pour rôle d’évaluer le degré d’autonomie du senior.* Seule la personne classée en Gir 1, Gir 2, Gir 3 ou Gir 4 peut bénéficier de l’APA pour personne âgée.

Pour une personne très dépendante, son montant pourra dépasser 1000 €. Il peut même être majoré si le proche aidant du bénéficiaire est hospitalisé ou a besoin de répit. À noter cependant que, selon les ressources du senior, une partie des soins dont il bénéficie pourront rester à sa charge. Pour finir, soulignons le fait que l’APA n’est pas cumulable avec certaines aides comme la prestation de compensation du handicap (PCH) ou les aides des caisses de retraite.

Aide Sociale à l’Hébergement (ASH)

Comme l’APA, l’ASH est une aide au logement dédiée aux personnes âgées. Pour en bénéficier, il faut avoir plus de 65 ans (ou plus de 60 ans si l’on est reconnu inapte au travail). L’ASH s’adresse aux personnes âgées vivant en accueil familial ou en établissement pour personne dépendante. Il peut s’agir de l’EHPAD, d’une résidence autonomie ou encore d’une unité de soins de longue durée. Par ailleurs, l’ASH pour personne âgée s’obtient sous conditions de ressources. L’ASH se demande auprès de la mairie ou du centre communal d’action sociale (CCAS). Elle est ensuite versée par le département. Pour bénéficier de l’ASH, il faut résider dans un logement public pour personne âgée.

Allocation personnalisée au logement (APL)

L’APL n’est pas spécifiquement une aide au logement pour retraités, mais eux-aussi peuvent en bénéficier. Les conditions : être locataire et faire une demande d’APL pour son logement principal. La demande d’APL senior se fait auprès de la Caisse d’allocations familiales (CAF) ou de la Mutualité sociale agricole (MSA). Versée mensuellement, cette aide au logement pour personne âgée peut être versée directement au bénéficiaire. Le cas échéant, elle peut aussi être directement transmise à la maison de retraite où il réside. Le montant de l’APL senior dépend de plusieurs paramètres. Citons notamment : le nombre de personnes au sein du foyer, les ressources ou encore, le lieu et la taille du logement.

Allocation de Logement Social (ALS)

aides financières senior

L’ALS, quant à elle, s’adresse aux seniors non éligibles à l’APL, qu’ils vivent à domicile ou en logement social (EHPAD public, etc). Son montant suit un barème bien précis. Ce dernier prend en compte les ressources financières du senior, la zone où se trouve son logement… Comme l’APL, l’ALS senior dépend du fonds d’aide nationale au logement.

Aides au logement pour les retraités (caisses de retraite)

Si la personne âgée n’a pas le droit de bénéficier des aides listées ci-dessus, elle peut se rapprocher de sa caisse de retraite. En effet, la caisse nationale d’assurance vieillesse (CNAV), dont dépendent les anciens salariés du privé, propose aux personnes peu dépendantes (Gir 4 à Gir 6*) des aides pour l’aménagement du logement senior.

Certaines caisses de retraite, comme la caisse de prévoyance et de retraite du personnel de la SNCF (CPR), peuvent aussi verser une aide à leurs bénéficiaires vivant en établissement médical.

Enfin, l’AGIRC et l’ARRCO, caisses de retraite complémentaire, assurent la gestion d’une cinquantaine d’établissements socio-médicaux, dont plusieurs EHPAD dédiés à leurs bénéficiaires.

*La perte d’autonomie se mesure à l’aide de la grille Aggir. Cette grille définit plusieurs degrés de perte d’autonomie, allant du Gir 1 (perte d’autonomie la plus forte) au Gir 6 (perte d’autonomie la plus faible).

1 Commentaire
Le plus ancien
Le plus récent
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
wp_title();
4 mois il y a

[…] l’APL senior et l’allocation pour l’autonomie, zoom sur une nouvelle aide au logement pour personne âgée : l’aide sociale à l’hébergement. Demande d’ASH, conditions d’attribution, montant de […]