Agrandir le texte
Réinitialiser les réglages
Rétrécir le texte

Comparatif des logements senior

— Publié le 4 mars 2022

Comparatif des logements senior

De nombreuses personnes âgées l’affirment : elles souhaitent vieillir chez elles ou tout du moins rester vivre à domicile aussi longtemps que possible. Cependant, la vie à domicile peut rimer avec une certaine solitude pour les seniors. En outre, si leur santé décline, leurs proches aidants sont souvent très inquiets à l’idée de les laisser vivre chez eux. Dans tous les cas, il est indispensable que le logement des seniors leur assure une parfaite sécurité au quotidien. Pour répondre à ces enjeux, il existe une grande variété de logements seniors adaptés aux envies et aux besoins de chacun. Tour d’horizon du logement senior sous toutes ses formes.

Logement pour senior autonome

La résidence services seniors

Les résidences services seniors sont des logements destinés à un public autonome. Elles s’adressent aux personnes âgées, seules ou en couple, qui ont envie de vivre en collectivité. En résidence service, les seniors ont accès à des activités de groupe (sport, musique, expression artistique) tout en conservant totalement leur indépendance. En effet, les appartements possèdent tous une cuisine aménagée et, bien sûr, une salle de bain privative. Il est possible d’être propriétaire ou locataire. Les seniors peuvent opter pour un logement meublé ou conserver leurs propres meubles. Le but : se sentir comme à la maison dans sa résidence service senior ! Sécurisées et modernes, les résidences seniors avec services Senioriales se déploient partout en France, certaines en zones rurales et d’autres en centre-ville.

La résidence autonomie (anciennement foyer logement senior)

Les résidences autonomie ont un fonctionnement assez similaire à celui des résidences services seniors. Elles aussi permettent aux seniors de bénéficier de services collectifs (restauration, ménage, animations…), tout en conservant leur indépendance. Toutefois, contrairement aux résidences services seniors, les résidences autonomies sont principalement gérées par des organismes publics ou associatifs.

La maison d’accueil rurale pour personnes âgées

résidence senior à la camapgne

Gérées par des collectivités territoriales, les maisons d’accueil rurales (MARPA) ressemblent aux résidences autonomie. Elles ont la particularité d’être gérées à plus petite échelle (25 personnes maximum par MARPA). Comme leur nom l’indique, elles sont situées en zones rurales.

La cohabitation intergénérationnelle

Ce mode de vie consiste à mettre en lien des personnes âgées ayant des chambres vides chez elles, avec des étudiants à la recherche d’un logement. La cohabitation intergénérationnelle favorise la bonne entente entre les jeunes et les plus âgés. Elle permet au senior de bénéficier d’un complément de revenu, mais surtout d’une présence rassurante au quotidien. Chaque binôme adopte les règles de cohabitation qui lui correspondent le mieux. Il s’agit enfin d’un acte solidaire envers les étudiants, qui ont parfois du mal à se loger dans les grandes villes. Pour trouver un jeune à accueillir, les aînés peuvent faire appel à des organismes comme Colette Club, spécialiste de la colocation intergénérationnelle.

La pension de famille

Une pension de famille fonctionne comme une résidence autonomie, à ceci près qu’elle mélange les générations. Il s’agit d’un logement senior qui rassemble des personnes de différents âges. Chacun a son espace privé avec une kitchenette. Certaines pièces peuvent toutefois être partagées, comme la cuisine ou la blanchisserie. Le but est de créer du lien intergénérationnel et de favoriser l’entraide. Cet habitat peut aussi constituer un cadre rassurant pour des personnes isolées. Les pensions de famille sont généralement gérées par de petites équipes d’employés, ainsi que par des bénévoles. 

La colocation entre personnes âgées

Face à la baisse du pouvoir d’achat des retraités, la colocation entre seniors gagne du terrain. En effet, ils sont de plus en plus à se partager de grandes maisons pour mutualiser leurs coûts : aide pour le ménage, charges… La colocation entre seniors leur permet surtout d’avoir une vie sociale épanouie, de s’entraider et de partager de bons moments entre amis.

Logement pour senior en perte d’autonomie

Le maintien à domicile

Même les personnes âgées en perte d’autonomie peuvent vivre à domicile, à condition que leurs soucis de santé ne soient pas trop importants. Pour favoriser le maintien à domicile, il est recommandé aux aînés d’anticiper leur vieillissement, en adaptant par exemple leur logement avec une douche accessible ou un monte-escalier. De nombreuses aides techniques, comme les bracelets d’appel avec détection de chute, peuvent permettre aux aînés d’alerter leurs proches et le SAMU au moindre problème. Enfin, il est possible d’organiser la venue quotidienne d’une aide à domicile chez la personne âgée. Cette dernière constitue une présence rassurante pour le senior et pour ses aidants familiaux.

Le béguinage (ou habitat groupé)

À l’origine, les béguinages étaient des logements destinés à des communautés de religieuses. Très nombreux dans le nord de la France, ils ont aujourd’hui été transformés, pour la plupart, en habitats destinés aux personnes âgées. Leur fonctionnement s’apparente à celui des résidences services seniors. Cependant, les béguinages sont plus adaptés aux personnes en perte d’autonomie. En effet, ils sont souvent gérés par des collectivités territoriales, qui font venir régulièrement des professionnels d’aide à domicile.

L’accueil familial

L’accueil familial est un type d’hébergement senior particulièrement chaleureux, qui peut constituer une alternative à l’EHPAD. Cette solution consiste à proposer à des seniors, le plus souvent en perte d’autonomie, de vivre au sein d’une famille d’accueil. Aucun diplôme n’est nécessaire pour créer un accueil familial pour personne âgée, mais il faut obtenir un agrément du Conseil Départemental. La famille d’accueil, rémunérée, a plusieurs rôles. Elle aide la personne âgée à réaliser les gestes du quotidien (coucher, lever…), mais va aussi l’intégrer dans la vie de famille et lui proposer des activités distrayantes. Il y a maximum trois seniors par famille d’accueil et chacun d’entre eux doit, bien sûr, avoir sa propre chambre. Enfin, il est possible de séjourner en famille d’accueil en permanence, ponctuellement ou en accueil de jour.

L’EHPAD ou maison de retraite

ehpad

Les EHPAD (établissement d’hébergement pour personnes âgées dépendantes) sont les hébergements pour seniors les plus répandus. Il s’agit d’établissements où travaillent des personnels de santé (aides-soignants, infirmiers…). Les EHPAD accueillent des personnes âgées seules ou en couple.

Au quotidien, le personnel aide les seniors à se lever, faire leur toilette, se déplacer, se restaurer, tout en prêtant attention à leur santé. D’ailleurs, des professionnels de santé se rendent régulièrement en EHPAD pour prodiguer les soins nécessaires aux personnes âgées. Enfin, des activités de loisirs leur sont proposées afin de préserver leur vie sociale.

Comment trouver un hébergement pour senior ?

Il est parfois difficile, pour les personnes âgées et pour leurs aidants, de s’y retrouver entre tous les types de logements disponibles. Maison de retraite ou résidence senior ? Béguinage ou accueil familial ? Papyhappy s’engage pour aider les seniors à trouver le meilleur logement. Cette plateforme collaborative propose un annuaire de logement seniors en ligne. Ce dernier a l’immense avantage de prendre en compte la dimension géographique. Il s’agit d’un critère particulièrement important pour les seniors, qui ont souvent à cœur de rester dans un environnement familier. Sur Papyhappy, il est aussi possible de consulter les avis des internautes sur les logements seniors. Enfin, l’équipe visite régulièrement des établissements en « client mystère ».