Agrandir le texte
Réinitialiser les réglages
Rétrécir le texte

Le retour à domicile après une hospitalisation : ça s’anticipe !

— Publié le 10 septembre 2021

Le retour à domicile après une hospitalisation : ça s’anticipe !

Après une opération chirurgicale ou un séjour à l’hôpital, les seniors peuvent se sentir fragilisés, en toute légitimité. Pourtant, ils sont généralement nombreux à vouloir revenir chez eux dans les plus brefs délais. Ce retour à domicile après une hospitalisation doit être préparé. Les aidants ont ici un rôle capital à jouer. Explications.

Préparer le retour à domicile après une hospitalisation

Le retour à domicile après une hospitalisation est une période délicate pour les seniors, synonyme de perte de repères. La fatigue et le manque d’assurance, conjugués à la diminution de la mobilité et à la peur de perdre leur autonomie, sont généralement sources d’angoisse. Pourtant, cette transition est déterminante quant à l’amélioration de leur état de santé. Mal gérée, elle peut entraîner une réadmission à l’hôpital en urgence, voire un placement en EHPAD. Il est donc important de tout mettre en œuvre pour la réussir et éviter les écueils.

En tant qu’aidant, vous devez préparer ce retour à domicile post hospitalisation en l’anticipant au maximum. Vous devrez très certainement être plus présent lors de sa convalescence de votre proche. Cela dans le but de lui apporter toute l’affection et l’attention dont il aura besoin. Il vous faudra par ailleurs coordonner l’intervention des différents professionnels chez lui et éventuellement réorganiser sa vie quotidienne. N’hésitez pas à poser des questions à l’équipe soignante sur place avant de rentrer chez vous.

Après une hospitalisation : différentes solutions existent

S’il est possible d’opter pour un repos temporaire dans une résidence services seniors ou une famille d’accueil, la plupart des personnes âgées souhaitent rentrer directement chez elles. Dans le cadre d’un retour à domicile post hospitalisation, une palette d’outils et de services est disponible.

Faire appel à des professionnels qualifiés

L’accompagnement humain est primordial. Vous ne pourrez pas être présent 24h/24 et 7j/7 pour votre aîné. Il vous faudra déléguer à un moment ou un autre. Vous pouvez faire appel à une aide à domicile pour l’entretien du logement, les courses et le repassage. Si votre proche est particulièrement fragile, une auxiliaire de vie peut l’accompagner lors du lever, du coucher, de la toilette ou de la prise des repas. Il est également possible de recourir à un service de transport sanitaire pour les éventuels allers-retours à l’hôpital et à une infirmière à domicile. Enfin, vous pouvez envisager une garde de nuit pour encore plus de sérénité.

Se doter d’équipements pour se sécuriser

Pour que la personne soit en confiance, elle doit se sentir sécurisée. Vous pouvez l’inciter à s’équiper de dispositifs technologiques, comme des chemins lumineux ou un bracelet de téléassistance. Ce système permet d’être mis en relation avec une personne en cas d’urgence, de jour comme de nuit. Il est également judicieux de proposer à vos proches des aides techniques, comme un déambulateur, un fauteuil roulant ou une canne. À côté de cela, vous pouvez louer du matériel médical, comme un lit médicalisé, en fonction des besoins de la personne fragilisée.

Avoir recours au portage de repas

Le portage de repas à domicile est un autre service très utile en cas de retour à domicile après hospitalisation. Cette solution prévient la dénutrition grâce à la livraison de plateaux-repas à réchauffer. Des entreprises comme Nutrisens proposent des menus adaptés aux pathologies chroniques ainsi qu’aux éventuels régimes alimentaires. Cerise sur le gâteau : tous ces repas savoureux sont préparés par des chefs cuisiniers.

Envisager l’aménagement du logement

Pour finir, en prévision d’un retour à domicile après hospitalisation, il est idéal de réaménager le logement de la personne fragilisée. Vous pouvez par exemple désencombrer les espaces pour faciliter les déplacements, supprimer les objets au sol afin de limiter le risque de chute. Il est également possible de faire installer un monte-escaliers ou de transformer la baignoire en douche accessible. Les options sont multiples ! Un ergothérapeute peut vous accompagner dans cette démarche.

Retour à domicile après une hospitalisation : quelle prise en charge ?

Pour aider les personnes âgées à se réinstaller dans leur lieu de vie dans un climat de sécurité et de confort, des aides financières leur sont accordées. Parmi elles, il y a l’ARDH (Aide au Retour à Domicile après une Hospitalisation). Celle-ci est versée sous conditions pour une durée de 3 mois (renouvelable). La demande doit toutefois être formulée avant la sortie de la structure hospitalière.

L’ARDH peut prendre en charge jusqu’à 73 % des frais liés à l’aide à domicile (entretien du logement, préparation des repas…), avec un plafond porté à 1 800 €. Elle peut aussi couvrir les frais d’aide médicale, d’aide dans la vie quotidienne (téléassistance, détecteur de chute, transport…) et d’aides techniques (travaux, mobilier adapté…). Outre l’Aide au Retour à Domicile après Hospitalisation, d’autres subventions sont parfois accordées aux personnes âgées. C’est le cas des aides des mutuelles, des caisses de retraite, de l’APA (Allocation Personnalisée à l’Autonomie) ou encore la PCH (Prestation de Compensation du Handicap).