Agrandir le texte
Réinitialiser les réglages
Rétrécir le texte

L’aide à domicile pour les personnes âgées

— Publié le 21 septembre 2020

L’aide à domicile pour les personnes âgées

Aide à domicile : de quoi parle-on ?

Le rôle d’une aide à domicile

Le professionnel de l’aide à domicile intervient pour aider les personnes âgées et/ou en situation de handicap nécessitant une suppléance dans certains gestes du quotidien ou pour soulager celles qui sont simplement désireuses de se faire aider.

Le métier d’aide à domicile requiert à la fois savoir-faire et savoir-être. Un assistant de vie est un professionnel diplômé et/ou expérimenté qui doit en effet être empathique, bienveillant et patient. Il doit également être doté de qualités de communication et savoir s’exprimer clairement. L’organisation, l’autonomie et la force d’initiative font partie des autres atouts appréciés. Enfin, il ou elle doit posséder une certaine polyvalence du fait de la pluralité de ses missions.

Les missions d’un intervenant à domicile

Un intervenant à domicile peut se voir confier un grand nombre de tâches :
– Accompagnement aux actes du quotidien : aide au lever et au coucher, aide à la toilette, aide aux courses, à la préparation et à la prise des repas…
– Entretien du logement et du linge : ménage, repassage, rangement…
– Accompagnement à la vie sociale : moment convivial de discussion, activités de loisirs (jeux, lecture, jardinage…), aide à la garde des petits-enfants
– Accompagnement à la mobilité : aide à la mobilité à l’intérieur du domicile, accompagnement au bras en balade et/ou accompagnement véhiculé pour les rendez-vous, les courses…

Vous l’aurez compris, un assistant de vie est souvent pluridisciplinaire. Les personnes âgées sollicitent généralement ce que l’on appelle des auxiliaires de vie formées pour les aider à accomplir certains actes spécifiques du quotidien : aide à la toilette, aide à l’habillage, aide au lever et au coucher… Leur objectif est de s’entourer d’une personne bienveillante et de confiance, à laquelle elles peuvent déléguer certaines tâches.

Bon à savoir : une aide à domicile ne peut pas prendre en charge les soins médicaux ou paramédicaux. Pour se faire soigner à domicile, il faut recourir à une infirmière ou à une aide-soignante.

Recourir à une aide à domicile : quelles sont les démarches ?

Lorsque vous souhaitez faire intervenir chez vous un organisme d’aide à domicile pour personnes âgées, il existe différentes possibilités :
– Le mode prestataire : un organisme d’aide à domicile se charge de tout de A à Z. La personne aidée n’est pas l’employeur de l’intervenant. Elle rémunère l’entreprise pour ses prestations d’accompagnement.
– Le mode mandataire : l’organisme recrute les salariés et se charge des questions administratives et juridiques. La personne âgée est l’employeur de l’intervenant et elle doit le rémunérer tout comme l’organisme mandataire.
– L’emploi direct ou « de gré à gré » : le senior est l’employeur direct de l’intervenant et doit d’occuper de l’ensemble des formalités administratives, sans intermédiaire.

Choisir l’un ou l’autre de ces modes d’intervention dépend entièrement des besoins du demandeur et de sa situation. L’entreprise O2 agit par exemple en mode prestataire afin que rien ne lie contractuellement le bénéficiaire avec la personne qui intervient à son domicile. Chaque intervenant est engagé par l’agence, ce qui évite aux seniors l’établissement de fiches de paie, la gestion d’arrêts de travail, de licenciement, la recherche de personnel pour assurer la continuité de service…

Aide à domicile : des aides financières possibles !

Maintien à domicile : différentes aides pour pallier les dépenses

Les tarifs d’une prestation d’aide à domicile sont variables étant donné qu’elles s’adaptent aux besoins de la personne accompagnée. Un devis peut être communiqué sur simple demande si vous optez pour le mode prestataire ou mandataire. Plusieurs aides ou subventions sont aussi octroyées aux seniors pour leur permettre de pallier leurs dépenses.

Par exemple, ils ont la possibilité de bénéficier d’avantages fiscaux (50 % de crédit ou de réduction d’impôts), d’une réduction des charges sociales s’ils ont recours à l’emploi direct, de l’Allocation Personnalisée d’Autonomie (APA), et parfois même d’aides de la part de leur caisse de retraite, de leur mairie ou de leur mutuelle.

Accompagnement au maintien à domicile : où se renseigner ?

Se faire accompagner par un professionnel du domicile suppose de savoir à qui s’adresser pour ses démarches. Différentes structures sont à même de vous aider à vous y retrouver, et de vous orienter en cas de difficultés :
– Le Centre Local d’Information et de Coordination (CLIC)
– Le Centre Communal d’Action Sociale (CCAS)
– Les services sociaux ou les Centres Départementaux d’Action Sociale
– Les caisses de retraite…

Dans tous les cas, avant de choisir votre agence de proximité, plusieurs critères doivent être passés au crible : son professionnalisme, son sérieux, sa réputation dans le secteur, sa transparence et évidemment le contact humain. Le prestataire de services à la personne doit enfin vous proposer un suivi régulier afin de faire le point sur votre satisfaction.

0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires