Agrandir le texte
Réinitialiser les réglages
Rétrécir le texte

Interview : 3 questions à une infirmière à domicile

— Publié le 5 avril 2022

Interview : 3 questions à une infirmière à domicile

Face au vieillissement de la population et à l’augmentation des dépendances, de plus en plus de patients sont soignés directement chez eux, notamment grâce au soutien d’une infirmière libérale. Silver Alliance a souhaité mettre à l’honneur ce métier essentiel pour bien vieillir à domicile. Rencontre avec Gaëlle Gasc, infirmière à domicile du réseau Medicalib.

Quel est le rôle d’une infirmière à domicile ?

Dans le quotidien d’une infirmière à domicile, aucune journée ne se ressemble ! Très varié, le travail d’une infirmière à domicile demande de nombreuses compétences : il faut savoir être polyvalente.

Notre principale mission est, bien entendu, le soin. On distingue les soins qui relèvent de notre rôle propre et ceux qui dépendent des prescriptions d’un autre professionnel de santé. Le rôle propre d’une infirmière comprend les soins d’hygiène (toilette, change…), l’administration des traitements ainsi que la surveillance des paramètres vitaux (tension, saturation, glycémie capillaire, température…).

trousse premiers secours infirmière

Quant au rôle sur prescription, il comprend la réfection de pansements, les injections médicamenteuses, les perfusions, le débranchement de chimiothérapie, les prises de sang ou encore les dialyses péritonéales.

La liste des soins possibles au domicile est très étendue et nous sommes tenues de nous former en permanence. Puis d’autres missions s’ajoutent. Il y a le rôle éducatif, qui prend de plus en plus de place, ainsi que le rôle préventif. Ce dernier est très important car, pour beaucoup de patients, nous sommes la seule visite quotidienne. Par conséquent, nous sommes en quelque sorte le pilier du maintien à domicile. Nous faisons constamment le lien entre les autres professionnels de santé (médecin, pharmacien, kinésithérapeute, hôpital, assistantes sociales) et les familles. Ces dernières habitent souvent loin et comptent beaucoup sur nous. Nous devenons ainsi des coordinateurs de santé pour un grand nombre de patients. Nous gérons les rendez-vous médicaux, les renouvellements d’ordonnances et les résultats de laboratoire.

L’infirmière à domicile informe également les médecins de l’évolution des patients. Elle peut les prévenir de l’aggravation de leur état de santé, voire des besoins plus importants, comme la mise en place d’un lit médicalisé grâce à la pharmacie. Tout cela a pour but de veiller au bon maintien à domicile du patient, dans de parfaites conditions, et d’éviter les hospitalisations. Enfin, l’infirmière libérale à domicile joue également un rôle relationnel et psychologique. Quand je parviens à apporter un peu de bonheur et d’écoute à toutes ces personnes souvent isolées, c’est une satisfaction. Pour moi, le soin relationnel est celui qui soulage le plus le patient âgé, isolé et dépendant.

Quelle formation avez-vous dû suivre pour exercer ce métier ?

Pour exercer en tant qu’infirmière intervenant à domicile, il faut avoir passé le concours d’admission de l’IFSI (Institut de formation en soins infirmiers). On peut également être diplômée de l’école préparatoire paramédicale infirmerie. Pour s’installer en libéral, il faut en outre justifier de plusieurs années d’expérience en milieu hospitalier ou dans un EHPAD, sous l’autorité d’un médecin. Il s’agit d’une étape nécessaire pour toucher à toutes les sphères du métier et pouvoir exercer en toute sécurité à domicile. À noter qu’il est possible de travailler sous le statut d’indépendant ou d’être salariée d’une institution.

La profession exige une grande rigueur, une vigilance et une technicité qu’une infirmière acquiert au fil des années, avec l’expérience. Au-delà du savoir-faire, il faut disposer de qualités humaines (empathie, patience, tolérance, bienveillance…). En effet, j’apprécie énormément le contact avec les patients. J’aime leur apporter de l’aide, une écoute attentive et un soutien au quotidien.

Au-delà de ses missions, l’infirmière à domicile joue-t-elle un rôle social ?

kit premiers secours

C’est une certitude ! Les infirmières à domicile doivent être attentives au confort émotionnel des personnes âgées. Il y a donc une forte dimension humaine, d’autant plus que certains patients ne voient que leur infirmière dans la journée. Au-delà de leur prodiguer des soins, nous leur offrons un soutien moral et psychologique.

Nous participons, aux côtés des aidants familiaux et des aides à domicile, à pallier la solitude des personnes les plus isolées. En ce sens, la place qu’occupe une infirmière à domicile dans la vie du patient n’est pas comparable à celle d’une infirmière en milieu hospitalier, bien que la profession soit tout aussi honorable. D’ailleurs, j’ajouterais que nous dépassons souvent notre rôle. Je suis déjà allée faire des courses alimentaires pour une patiente qui venait tout juste de sortir d’hospitalisation. Il fallait quelques jours pour la mise en place du système d’aide-ménagère et elle n’avait rien à manger. Vous l’aurez compris, l’humain a une place centrale dans notre métier.