Agrandir le texte
Réinitialiser les réglages
Rétrécir le texte

Comment choisir le bon animal de compagnie à la retraite ?

— Publié le 13 septembre 2022

Comment choisir le bon animal de compagnie à la retraite ?

À la retraite, de nombreuses personnes décident d’adopter un animal de compagnie. Pour certaines d’entre elles, c’est une première tandis que d’autres ont toujours été entourées d’animaux. Quelle que soit la situation, voici un panorama des critères à prendre en compte pour les seniors souhaitant adopter un nouveau compagnon de vie.

Seniors, envie d’adopter un chat ?

Les chats font partie des animaux de compagnie préférés des Français. Très indépendants, ils savent cependant témoigner leur affection à leurs maîtres. En hiver, ce seront les premiers à se pelotonner contre vous sur le canapé ! Le chat est aussi un animal très intelligent, avec qui vous n’allez pas vous ennuyer. Si son amour se gagne, il est indéfectible. Le Maine Coon est l’un des chats les plus affectueux : il est réputé pour son besoin de câlins. Les seniors apprécient souvent les chats, car il est facile de s’en occuper et ils aiment rester à la maison.

Avant d’adopter un chat, il faut cependant prendre en compte plusieurs critères. Tout d’abord, si vous vivez en appartement, sachez que cela n’est pas incompatible avec la présence d’un chat. Si vous adoptez un chat adulte, assurez-vous cependant qu’il ait l’habitude de la vie en intérieur, sinon il risquerait d’être malheureux. Quant aux chatons, soyez très présents pour jouer avec eux afin d’éviter qu’ils ne s’ennuient. Ensuite, qui dit chat dit changement de sa litière. Il faudra la vider et la remplacer régulièrement. Si vous avez du mal à vous baisser et/ou à déplacer de lourds sachets de litière, pensez à vous renseigner sur la livraison de croquettes à domicile. Sachez également que votre aide à domicile peut vous aider à vous occuper de votre chat (ou votre chien).

Enfin, les chats sont des animaux très territoriaux qui ne doivent pas trop être déplacés, au risque de se perdre, surtout pour les chats d’extérieur. Il faut mieux ne pas l’emmener avec vous en vacances et, si possible, le faire garder à domicile ou au moins, toujours chez la même personne. 

Pour finir, quelques mots sur le budget à consacrer à un chat. La première année, il faut prendre en compte l’achat d’une litière, d’un panier, d’une cage de transport, d’une gamelle, de jouets, d’un arbre à chat et éventuellement d’une laisse. Puis, au fil des années, vous devrez acheter régulièrement des sacs de litière et de croquettes. Comptez quelques centaines d’euros par an. Enfin, n’oubliez pas les frais vétérinaires (cf dernier paragraphe de notre article).

Seniors, envie d’adopter un chien ?

D’après une étude IPSOS, le chien est l’animal le plus apprécié par les Français. Très affectueux et joyeux, le « meilleur ami de l’homme » apporte beaucoup de bonheur à son propriétaire. Cependant, d’une espèce à l’autre, les tempéraments varient et il faut s’y préparer avant d’adopter cet animal.

Ainsi, certains chiens comme le jack russell, les chiens de berger (berger allemand, berger des Pyrénées) ou encore le dalmatien ont particulièrement besoin de se dépenser. Il est donc recommandé d’avoir un jardin et d’être prêt à les sortir plusieurs fois par jour, sur de longues distances. En cas de problèmes de dos ou d’articulations, prudence : les mouvements brusques de votre compagnon à 4 pattes pourraient parfois vous poser problème. 

dame âgée dynamique promène son chien

À l’inverse, certaines races de chiens sont réputées pour leur calme. C’est notamment le cas du bichon, du carlin ou encore du bouledogue. Si vous aimez les gros chiens, tournez-vous vers un golden retriever ou un labrador, deux races de chien connues pour être dociles et faciles à éduquer.

Citons aussi le dogue allemand, qui a pour atout supplémentaire de dissuader les cambrioleurs potentiels. En tous les cas, si vous adoptez un chiot, il faudra vous armer de patience le temps du dressage. En cas d’indiscipline, vous devez d’ailleurs être capable de retenir votre chien par la laisse ou par le collier, ce qui nécessite une certaine force physique. Enfin, il sera indispensable de le promener chaque jour afin qu’il reste en bonne santé et épanoui. 

Pour finir, quelques mots sur le budget à consacrer à un chien. C’est sans doute l’animal le plus onéreux. Lors de la première année, comme pour le chat, il faudra penser à l’achat des jouets et des accessoires. Ensuite, le poste de dépense principal va être la nourriture, à laquelle il faut consacrer 30 à 100 euros par mois en moyenne. Enfin, n’oubliez pas les frais vétérinaires (cf dernier paragraphe de l’article).

Seniors, envie d’adopter un NAC (nouvel animal de compagnie) ?

Derrière ce mystérieux acronyme se cachent toutes les espèces domestiques autres que les chiens et les chats : rongeurs, lapins, poissons, oiseaux ou encore reptiles. Vous l’aurez compris : le mot NAC reflète des réalités très différentes les unes des autres !

Adopter un lapin, un hamster, une gerbille ou un cochon d’Inde

Les rongeurs vivent exclusivement à domicile. Ils vous demanderont donc moins d’énergie qu’un chat ou un chien, ce qui est idéal pour une personne senior. Ils sont aussi, pour la plupart, très affectueux. La contrainte principale que leur présence implique est simplement le changement régulier de leur litière. Outre ce point, pour que la cohabitation se passe bien, il est recommandé de fournir une cage assez grande à votre lapin (ou hamster,…) pour qu’il y soit à l’aise, ainsi que des jeux pour l’occuper. Soyez aussi disponible pour le sortir de sa cage et le laisser gambader de temps en temps. Attention cependant, les rongeurs peuvent détruire le câble de votre frigo en quelques secondes. Vous pouvez aussi acheter un parc dans lequel il pourra gambader sans faire de dégâts.

Pour finir, sachez que les lapins, comme les cochons d’Inde ou les hamsters, sont souvent heureux de vivre à plusieurs. Les spécialistes recommandent d’acheter des lapins du même âge en même temps. S’ils arrivent à des moments distincts dans votre foyer, ils peuvent se révéler très territoriaux et se faire la guerre. Si vos lapins sont stérilisés, la cohabitation sera bien plus simple.

Côté budget, la note est très raisonnable. Comptez un peu plus de 100 euros par an pour la nourriture (foin, croquettes) ainsi que quelques dizaines d’euros maximum pour la litière.

Adopter un animal atypique : le reptile

Acheter un reptile, par exemple un iguane ou un serpent, est un véritable engagement. En effet, pour bien vivre chez vous, ces animaux ont besoin de conditions bien particulières ( température, humidité…). Ils se nourrissent, pour certains, de rongeurs. Préparez-vous donc à manipuler des souris congelées. Enfin, d’une race à l’autre, le niveau d’activité et d’affection varie énormément. Certains reptiles sont communicatifs, d’autres passent beaucoup de temps à dormir…

Côté budget, la nourriture ne coûtera pas cher. En revanche, pensez bien à l’achat du terrarium ainsi qu’au budget vétérinaire : en cas de problème, il est absolument indispensable de consulter un spécialiste des NAC.

Adopter un poisson ou des oiseaux

Pour finir, évoquons les oiseaux et les poissons. Si vous avez envie d’un animal pour vous tenir compagnie à la retraite, sachez que ceux-ci ne sont pas forcément les plus affectueux, ni les plus expressifs. Pour autant, les oiseaux sont souvent bruyants (à commencer par les canaris) et leur présence dans votre maison se fera remarquer !

Les spécialistes conseillent de les adopter en groupe, car ces animaux supportent mal la solitude. Ils ont besoin d’assez d’espace et d’un suivi vétérinaire adapté – surtout si vous optez pour des races exotiques. Enfin, ces animaux de compagnie exigent une certaine maintenance. Ils ne sont donc pas adaptés à une personne âgée à mobilité réduite. Il faut nettoyer la cage des oiseaux plusieurs fois par semaine et l’aquarium des poissons, une fois par semaine. L’aquarium se maintient, par ailleurs, à une température très précise. Enfin, si vous partez en vacances, sachez qu’une personne de votre entourage devra passer voir vos oiseaux chaque jour.

Quelques conseils généraux sur l’adoption d’un animal

Vous l’aurez compris : adopter un animal de compagnie est une véritable source de bonheur, mais aussi un vrai engagement. Son arrivée dans votre vie va impliquer certains ajustements. Par exemple, vous ne pourrez plus partir en vacances sur un coup de tête, ni espérer une maison parfaitement propre – perte de poils oblige ! Pour autant, la présence d’un chat, d’un chien ou d’un NAC chez vous devrait vous apporter beaucoup d’animation et de bonne humeur. S’occuper d’un animal protège les personnes âgées de la solitude. Cela les aide à rester actifs et leur donne un sentiment d’utilité au quotidien.

Nous l’avons mentionné, il est très important de bien anticiper votre budget, et notamment les frais vétérinaires. Si vous achetez un chaton ou un chiot, vous devrez le faire stériliser et pucer, ce qui coûte une à plusieurs centaines d’euros. Pour l’achat de l’animal, le montant peut parfois dépasser (largement) 1 000 € selon la race de chiot ou de chaton. Par ailleurs, les chats et chiens doivent se faire vermifuger et déparasiter plusieurs fois par an, ce qui occasionne des frais supplémentaires. Enfin, la prise en charge des problèmes de santé ponctuels peut faire exploser la note. Si votre animal est fragile, pensez à l’assurance animal de compagnie pour vous soulager financièrement. Il existe même des assurances décès pour prendre en charge les démarches liées au décès de votre animal.

Si vous êtes frileux à l’idée d’adopter un animal de compagnie à plus de 60 ans, sachez qu’il existe des solutions pour anticiper ce qu’il adviendrait de lui si vous décédez. Bien sûr, il est indispensable d’aborder le sujet avec vos proches. Une fois que la discussion a eu lieu, vous pouvez coucher sur votre testament le nom de la personne qui récupérera votre animal. Vous avez également la possibilité de faire un legs à un organisme spécialisé, comme 30 Millions d’Amis. Il s’engage alors à adopter votre fidèle compagnon. 

homme âgé et caniche

Enfin, selon votre âge et vos envies, il peut être judicieux d’adopter un animal adulte. De nombreux animaux attendent leur nouveau maître dans les refuges. Même si vous n’aurez pas la main sur leur éducation, n’hésitez pas à sauter le pas et à leur offrir une seconde chance. Leur éducation est déjà terminée et ces animaux ont souvent énormément d’amour à offrir.  

Alors, vous êtes plutôt chien, chat ou rongeur ? Dites-le nous en commentaire !

1 Commentaire
Le plus ancien
Le plus récent
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Rouillon
8 heures il y a

Par goût, je préfère le chien, les bâtards sont plus robustes et plus intelligents. Mais si la personne âgée est fragile, il pourrait la faire tomber. Même avec un chat, il faut regarder où on met les pieds. Les chats peuvent être affectueux au point de vous « coller ». Ils peuvent être tyranniques, miauler pour réclamer vos caresses. Et si vous êtes amené à vous absenter de votre domicile, vous devrez emmener votre chien avec vous, sinon il sera très malheureux, alors qu’il sera partout heureux avec vous. C’est le contraire pour le chat, qui serait perturbé en dehors de sa maison. Cependant, il peut aussi ressentir de la tristesse après 2 ou 3 jours d’absence et vous faire la tête à votre retour… Dans tous les cas, il faut pouvoir compter compter sur quelqu’un qui nourrisse votre animal pendant votre absence.