Agrandir le texte
Réinitialiser les réglages
Rétrécir le texte

Et si vous souscriviez une assurance pour votre animal de compagnie ?

— Publié le 10 septembre 2021

Et si vous souscriviez une assurance pour votre animal de compagnie ?

Au même titre qu’une personne, vous avez la possibilité de souscrire une assurance pour votre animal de compagnie. Qu’il s’agisse d’une assurance chat, assurance chien, lapin ou NAC (reptile, oiseau exotique…), la démarche permet de le protéger et de lui offrir les meilleurs soins. En effet, en assurant votre animal domestique, vous pouvez obtenir le remboursement des frais vétérinaires, et ce tout au long de sa vie.

Les seniors très attachés à leurs animaux de compagnie

Les bienfaits des animaux chez les seniors ne sont plus à prouver. Ces derniers agissent sur leur bien-être physique et leur santé mentale. Ils limitent le risque de pathologies sous-jacentes, telles que la dépression, la démence ou la maladie d’Alzheimer. Grâce à leur présence quotidienne, ils aident aussi à lutter contre la solitude, réduisent le stress et augmentent le sentiment de sécurité. Ils permettent enfin aux personnes âgées de rester actives et de se sociabiliser plus facilement, lors des promenades notamment.  

Les animaux domestiques font partie intégrante de la vie des seniors et participent à leur bien-vieillir. Tout naturellement, ils sont nombreux à vouloir prendre soin d’eux en retour. Par exemple à les promener, à jouer avec eux, à les accompagner chez le toiletteur, l’éducateur canin, le vétérinaire… Malgré l’amour et l’attention que vous pouvez leur apporter, vos fidèles compagnons sont susceptibles de se blesser ou de tomber malade. Personne n’est à l’abri d’un imprévu (patte cassée, morsure, otite…), d’où l’intérêt de souscrire une assurance santé animal.

Souscrire une assurance animal : les avantages

Sur le même modèle qu’une complémentaire santé pour les personnes, l’assurance animal prend en charge les dépenses vétérinaires, en fonction des garanties souscrites. Bien qu’elle n’ait rien d’obligatoire, elle revêt son lot d’avantages. Elle permet notamment de maîtriser ses dépenses en obtenant le remboursement des frais de santé et des vaccins. Une aubaine lorsque l’on sait qu’un animal coûte entre 400 € et 1 000 € par an (tous postes de dépenses confondus). Lors de votre visite chez votre vétérinaire, il suffit de lui faire remplir la feuille d’ordonnance. Vous devez ensuite la retourner à votre organisme d’assurance animal pour qu’elle soit traitée.

Il existe différents forfaits d’assurance animal pour pouvoir répondre à tous les besoins :

  • Les formules basiques couvrent uniquement une partie des frais médicaux et chirurgicaux à la suite d’une maladie ou d’un accident.
  • Les formules complètes permettent d’obtenir le remboursement des frais complémentaires liés à une maladie ou un accident. Par exemple : les médicaments, les frais de consultation, la vaccination…
  • Les formules « tout compris » offrent un taux de remboursement supérieur pouvant aller jusqu’à 100 %.

Partner Conseil Assurance propose par exemple une assurance pour les animaux domestiques. À noter que certains compagnons ne sont pas éligibles à l’assurance animal. Les conditions peuvent varier en fonction des organismes mais, dans la plupart des cas, les chiens doivent être âgés de moins de 10 ans. Les animaux doivent par ailleurs être pucés et tatoués pour bénéficier d’une telle protection. Des examens médicaux sont parfois requis avant la souscription d’un contrat de mutuelle.

Assurance animal : anticipez votre avenir… et le sien !

L’assurance animal est traditionnellement associée à la notion de « santé ». Néanmoins, certaines personnes âgées hésitent à adopter un petit compagnon de peur de son devenir si elles venaient à tomber malades ou à déménager dans une maison de retraite. Aujourd’hui, il est possible d’anticiper la prise en charge complète et définitive de votre chien après votre départ.

Vicanis propose par exemple une assurance pour préserver l’avenir de son animal en cas de décès, d’invalidité ou de dépendance. L’entreprise prend alors en charge l’animal et l’héberge dans une résidence d’accueil au cadre privilégié. Un concept qui a le mérite de rassurer les propriétaires, à l’instar d’Annie, 67 ans. « Lorsque je me suis retrouvée seule, j’ai souhaité adopter un chien pour m’apporter de la joie et de la compagnie au quotidien. Heureusement, Vicanis sera là pour prendre le relais si je ne peux plus m’en occuper ».

D’autres sociétés organisent un accompagnement personnalisé pour le retrouver en cas de perte. Par exemple, la recherche auprès de la Société centrale canine et de la SPA la plus proche, la parution d’avis de disparition dans la presse locale…