Agrandir le texte
Réinitialiser les réglages
Rétrécir le texte

Arthrose de la personne âgée : zoom sur cette pathologie

— Publié le 6 juin 2022

Arthrose de la personne âgée : zoom sur cette pathologie

L’arthrose est l’une des maladies articulaires les plus fréquentes. En effet, elle touche 9 à 10 millions de Français et les personnes âgées en sont les principales victimes. La pathologie se déclare et évolue de manière variable d’un individu à l’autre. À l’origine de douleurs, mais aussi de chutes, elle peut avoir de lourdes répercussions sur l’autonomie des personnes âgées. On fait le point.

L’arthrose : de quoi s’agit-il ?

Définition de l’arthrose

L’arthrose est une affection chronique qui atteint les articulations à des niveaux différents. Elle entraîne une usure et une destruction progressive du cartilage osseux, ce qui provoque des lésions articulaires. L’arthrose se localise essentiellement au niveau des articulations les plus actives : genoux, mains, hanches et colonne vertébrale. À l’inverse, les épaules, les coudes, les poignets et les chevilles sont rarement atteints.

Les symptômes de l’arthrose personne âgée

Cette pathologie dégénérative est très fréquente après 65 ans. En effet, passé cet âge, l’arthrose se généralise et dans deux tiers des cas, les seniors en souffrent. Ils présentent alors des douleurs et raideurs articulaires, des gênes fonctionnelles pour bouger, voire des déformations prenant la forme d’excroissances osseuses irréversibles.

Arthrose et arthrite : quelles différences ?

L’arthrose est souvent confondue avec l’arthrite. Pourtant, ces deux affections sont bien distinctes. En effet, l’arthrose est une affection « mécanique ». L’usure du cartilage est graduelle. De son côté, l’arthrite résulte d’une inflammation, qui engendre la sécrétion de substances détruisant la structure de l’articulation. Elle peut être d’origine infectieuse, génétique ou métabolique.

Arthrose des personnes âgées : causes, facteurs de risques et conséquences

Les causes et facteurs de risques de l’arthrose

La cause exacte de l’arthrose reste encore aujourd’hui inconnue. Néanmoins, l’altération du cartilage peut résulter de l’action conjointe de plusieurs facteurs :

  • Les facteurs mécaniques : traumatismes accidentels ou répétés, surmenage, chocs violents
  • Les facteurs héréditaires : anomalies congénitales, héritage génétique…
  • Les facteurs constitutionnels : sédentarité, surcharge pondérale…
  • Les facteurs alimentaires : abus de viande, de produits laitiers, carences en oligoéléments
  • L’avancée en âge : bien que toute personne âgée ne souffre pas forcément d’arthrose.

Les conséquences de l’arthrose chez la personne âgée

radiographie d'un genou atteint d'arthrose

En cas d’arthrose, le cartilage perd de son épaisseur, allant parfois jusqu’à disparaître. Il n’est donc plus en mesure de faire glisser les extrémités osseuses d’une articulation. Cela se traduit nécessairement par des douleurs et peut aller jusqu’à une perte de mobilité ainsi qu’une diminution progressive de l’autonomie.

Comment traiter l’arthrose chez une personne âgée ?

Du fait du vieillissement démographique, le nombre de personnes souffrant d’arthrose devrait doubler d’ici à 2030, d’où la nécessité d’agir. Pour le moment, il n’existe pas de thérapie curative pour cette pathologie. Cependant, divers traitements permettent de soulager celles et ceux qui souffrent d’arthrose. Pour commencer, il est important de mettre temporairement au repos l’articulation. Il est par exemple possible d’utiliser une canne si les membres inférieurs sont touchés, un collier cervical en mousse en cas d’arthrose vertébrale, ou encore une attelle pour le pouce.

Certains médicaments analgésiques et anti-inflammatoires calment la douleur. Les décontractants musculaires et infiltrations de corticoïdes peuvent également soulager la personne âgée. Lorsque cela est insuffisant, une intervention chirurgicale est parfois proposée par les rhumatologues.

Arthrose personne âgée : nos conseils de prévention

Quelques réflexes de bon sens peuvent prévenir l’arthrose ou ralentir son développement. Il faut par exemple bien se reposer, économiser ses articulations, épargner son dos, surveiller son poids ou encore s’équiper d’aides techniques. En outre, l’hygiène de vie constitue une alliée de taille. En dehors des périodes douloureuses, les experts conseillent de pratiquer une activité physique adaptée. Il faut aussi adopter un régime alimentaire sain et équilibré pour éviter d’être en surpoids. 

À côté de cela, il est recommandé d’éviter de porter des charges lourdes et de se munir de semelles orthopédiques, notamment en cas d’arthrose des membres inférieurs, afin de limiter les effets néfastes de la maladie. La prise de compléments nutritionnels oraux, comme ceux proposés par Nutrisens, peut quant à elle soulager les douleurs et favoriser la reconstruction du cartilage. L’arthrose peut enfin motiver la prescription d’une cure thermale ainsi que des séances de rééducation chez un kinésithérapeute, pour redonner de la souplesse aux articulations et renforcer les muscles.

2 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
wp_title();
2 mois il y a

[…] subir des troubles de la mémoire et de la concentration, une perte de la libido, ainsi que des douleurs articulaires, en particulier au niveau des doigts, des épaules, des genoux et de la colonne […]

wp_title();
1 mois il y a

[…] vaginale ou un trouble de la lubrification. Citons également les affections chroniques (diabète, arthrose, incontinence urinaire…) ou encore la perte de l’autonomie. Face à ces changements […]