Agrandir le texte
Réinitialiser les réglages
Rétrécir le texte

Zoom sur la rééducation à la marche à domicile

— Publié le 15 novembre 2021

Zoom sur la rééducation à la marche à domicile

Une rééducation à la marche peut être prescrite à la suite d’un accident ou d’un trouble de l’appareil locomoteur. Il s’agit d’un processus long qui vise à rétablir une posture de marche efficace et sécurisée. Cette rééducation permet ainsi de redonner davantage d’autonomie à la personne âgée. En quoi consiste-t-elle ? Quel est le rôle du kinésithérapeute dans le programme ? Comment poursuivre sa rééducation à domicile ? Toutes les réponses dans cet article.

En quoi consiste la rééducation à la marche ?

En vieillissant, il est fréquent de devoir faire face à divers troubles de la marche et de l’équilibre. Plusieurs causes peuvent être à l’origine de ces problèmes. C’est le cas des affections ostéoarticulaires, maladies inflammatoires, AVC, démence, polymédication, problèmes d’audition ou de la vision… Dans tous les cas, ces troubles doivent impérativement être pris en charge, car ils accentuent le risque de chute et de perte d’autonomie chez les personnes âgées. S’il est possible d’aménager son espace de vie pour limiter les risques d’accidents domestiques, l’idéal est de bénéficier d’un traitement adapté et d’un programme de rééducation à la marche spécifique afin de pouvoir à nouveau se déplacer en toute sérénité.

Lors d’une rééducation à la marche, les progrès se mesurent sur la durée. Les patients apprennent tout d’abord à corriger certaines de leurs postures et s’entraînent à rester en position debout. Par la suite, ils travaillent leur équilibre et leurs réactions d’adaptation pour maintenir leur posture lorsque celle-ci est bousculée. La dernière étape consiste à travailler sur les différentes phases de la marche, puis à remettre progressivement la personne âgée en situation, avant de lui apprendre à se relever du sol.

Rééducation à la marche : le rôle clé du kinésithérapeute

Acteur clé du bien-vieillir, le kinésithérapeute accompagne les seniors dans cette démarche. Ce professionnel peut utiliser différentes techniques en fonction de l’objectif défini, de la pathologie et des aptitudes du patient. Par exemple : la mise en mouvements des articulations concernées, le travail de proprioception, le renforcement musculaire, la physiothérapie… Le kinésithérapeute est qualifié pour intervenir en cas de troubles de la marche, à la suite d’une fracture ou d’un alitement prolongé. Il peut également proposer aux seniors des séances de prévention pour conserver leur capital mobilité plus longtemps. Enfin, il peut aussi sensibiliser l’entourage du patient pour que le travail effectué en séance puisse être poursuivi à domicile.

Les séances de kinésithérapie sont en partie remboursées par la Sécurité sociale, avec un reste à charge généralement supporté par la mutuelle. Les personnes âgées limitées dans leur mobilité ont la possibilité de faire appel à un kinésithérapeute libéral intervenant à domicile. Pour ce faire, il suffit de prendre rendez-vous avec un kinésithérapeute sur la plateforme Medicalib. Cependant, il est parfois nécessaire de se déplacer en cabinet ou dans un établissement de santé. Dans ce cas, il est possible de bénéficier d’un transport sanitaire pris en charge.

Effectuer des exercices en toute autonomie, c’est possible !

En parallèle des séances de kinésithérapie, il est conseillé de s’équiper d’aides techniques et de matériel spécialement conçu pour la rééducation à la marche. Parmi ces équipements : ergocycle, plateau d’oscillation, ballon de motricité, mini pédalier, stepper… Des systèmes encore plus innovants existent, à l’instar des solutions Ezygain. Ezygain a conçu plusieurs tapis roulants intelligents et antichute. Utilisables seuls à domicile ou avec l’aide d’un aidant, ils bénéficient d’un accès ergonomique. L’un des modèles est même utilisable par les personnes en fauteuil roulant.

Les équipements Ezygain permettent aux seniors de réapprendre à se verticaliser facilement et de poursuivre leur rééducation à la maison. De plus, ces dispositifs de rééducation à la marche préviennent les chutes et stimulent le cerveau. Enfin, ils sont ludiques, puisqu’ils intègrent des paysages de marche et offrent la possibilité de s’immerger totalement dans un univers de réalité virtuelle. À noter qu’il est important, lorsque cela est possible, de combiner les séances de rééducation à la marche avec une activité physique adaptée. Pour prendre soin de son corps, on peut miser sur des exercices de gymnastique douce, sur l’aquagym, la marche à pied ou encore le tai-chi.