Agrandir le texte
Réinitialiser les réglages
Rétrécir le texte

Ménopause : définition, symptômes et traitements

— Publié le 1 juillet 2022

Ménopause : définition, symptômes et traitements

En vieillissant, les femmes doivent s’adapter à une série de changements : c’est la ménopause. Ce terme, inventé en 1912 par un gynécologue français, est issu de la contraction des mots grecs « mêniaia » (menstrues) et « pausis » (cessation). Il désigne la fin du processus ovarien cyclique qui provoque les règles. De quoi s’agit-il exactement ? Quels sont les symptômes de la ménopause ? Quels sont les traitements pour mieux la supporter ? Toutes les réponses dans cet article.

Qu’est-ce que la ménopause ?

Définition de la ménopause

On peut définir la ménopause comme l’arrêt définitif du fonctionnement des ovaires et donc des follicules. Ce phénomène aboutit à l’interruption de la production des hormones sexuelles, l’œstrogène et la progestérone, ainsi qu’à la cessation de l’ovulation. Toute grossesse devient alors impossible. Pour ce qui est du calcul d’âge de la ménopause, selon le site de l’Assurance Maladie, elle apparaît entre 45 et 55 ans, en général autour de 50 ans.

Les signes permettant d’évoquer la ménopause

Médicalement parlant, bien qu’il n’y ait pas de critères définitifs, la ménopause se caractérise habituellement par :

  • L’absence de menstruations pendant un an, indépendamment de tout traitement ;
  • Des dosages sanguins très élevés de FSH (hormone de stimulation folliculaire) et de LH (hormone lutéinisante) répétés à quelques mois d’intervalle. L’augmentation de ces hormones témoigne des efforts de l’hypophyse pour compenser les faiblesses ovariennes ;
  • L’effondrement du taux d’œstrogènes.

Préménopause, périménopause et postménopause : de quoi parle-t-on ?

Il est important de bien différencier la ménopause de la préménopause, de la périménopause ainsi que de la postménopause. La « préménopause » a longtemps été associée à la période précédant l’arrêt définitif des règles. Ce terme, jugé peu précis, a progressivement été abandonné et remplacé par celui de « périménopause ». Celle-ci correspond à la longue période d’irrégularités menstruelles avant l’arrêt définitif des règles, ainsi qu’à l’année qui suit leur cessation. En bref, il s’agit du temps qui précède et qui prolonge la ménopause. De son côté, le terme de « postménopause » désigne la période qui débute vers la fin de la périménopause et qui s’étend tout le restant de la vie.

Quels sont les symptômes de la ménopause ?

Les symptômes de la ménopause sont pluriels. Les bouffées de chaleur sont très fréquentes et font partie des premiers signes. Plus de 8 femmes sur 10 en souffrent à des fréquences et à des degrés variables. Les bouffées de chaleur s’accompagnent parfois de rougeurs et d’une transpiration importante, voire de palpitations. La prise de poids est aussi courante du fait de l’anxiété provoquée par les changements en cours. À côté de cela, lors de la ménopause, on observe souvent une fragilité psychologique et émotionnelle, une fatigue, une lassitude, des troubles du sommeil, notamment des insomnies. Par ailleurs, la femme ménopausée peut subir des troubles de la mémoire et de la concentration, une perte de la libido, ainsi que des douleurs articulaires, en particulier au niveau des doigts, des épaules, des genoux et de la colonne vertébrale.

Il est également fréquent d’observer un vieillissement de la peau et une transformation des muqueuses génito-urinaires. Ce changement entraîne parfois des infections, des fuites urinaires, une sècheresse de la vulve, des démangeaisons et un sentiment global d’inconfort. Les cheveux peuvent par ailleurs devenir plus secs et cassants.

Ménopause : quels traitements pour mieux la supporter ?

Pour mieux supporter la ménopause, différentes solutions sont possibles.

La prescription d’hormones sexuelles pendant la ménopause

Lorsque les troubles sont sévères, le traitement repose sur la prescription par un médecin d’hormones sexuelles, destinées à compenser la chute du taux sanguin. Néanmoins, cette option thérapeutique a été récemment remise en cause. En effet, la durée de traitement doit être la plus courte possible et la dose utilisée la plus faible. Il existe aussi des contre-indications : cancer du sein ou autres tumeurs hormonodépendantes, antécédents de maladies thromboemboliques veineuses ou artérielles, hémorragie génitale d’origine inconnue, maladie du foie… Le traitement doit, en outre, être réévalué tous les ans.

Les traitements sans ordonnance pendant la ménopause

En alternative, un traitement à base de bêta-alanine peut être prescrit aux femmes ménopausées pour soulager leurs bouffées de chaleur. Des médicaments de phytothérapie, d’homéopathie, certains oligoéléments et compléments alimentaires sont également proposés pour soulager les symptômes de la ménopause. Enfin, en cas de sécheresse vaginale, des produits d’hygiène, tels que des gels et liquides lubrifiants, peuvent être placés à l’entrée du vagin avant chaque rapport sexuel.

Une bonne hygiène de vie pour mieux vivre la ménopause

Dans tous les cas, adopter un mode de vie sain contribue à réduire l’intensité des symptômes. Cela passe, entre autres, par l’arrêt du tabac et par l’adoption d’une alimentation équilibrée pauvre en graisse, procurant des apports suffisants en vitamine D et en calcium. Il est également essentiel de bien s’hydrater, de faire du sport et, si nécessaire, d’avoir recours à des techniques de relaxation.