Agrandir le texte
Réinitialiser les réglages
Rétrécir le texte

MaPrimeAdapt’ : bientôt une nouvelle aide financière pour le logement senior ?

— Publié le 8 juillet 2022

MaPrimeAdapt’ : bientôt une nouvelle aide financière pour le logement senior ?

Depuis janvier 2022, le président de la République a mentionné, à plusieurs reprises, le déploiement de MaPrimeAdapt’, une aide financière dédiée à l’adaptation du logement senior. Le dispositif devrait être déployé prochainement. La Silver Alliance vous propose un tour d’horizon des premières informations disponibles sur cette nouvelle aide financière.

MaPrimeAdapt’, qu’est-ce que c’est ?

MaPrimeAdapt’ est une nouvelle aide financière dédiée au logement senior. Elle doit permettre aux retraités de réaliser des travaux d’aménagement pour favoriser leur maintien à domicile le plus longtemps possible. 

MaPrimeAdapt’ et les aides financières actuelles

À l’heure actuelle, un retraité souhaitant adapter son logement peut avoir recours à plusieurs aides financières. Citons tout d’abord l’aide « Habiter facile » de l’Agence nationale pour l’habitat (Anah). Il peut aussi se tourner vers des crédits d’impôts ou certaines aides des caisses de retraite, comme l’aide « Bien vieillir chez soi » de la Caisse nationale d’assurance vieillesse (CNAV).

Le gouvernement indique qu’en l’état, les dispositifs sont trop nombreux et parfois difficiles à comprendre. En outre, les ménages modestes se retrouvent souvent avec un reste à charge important. Enfin, les aides actuelles sont destinées à des personnes déjà en perte d’autonomie. À l’inverse, MaPrimeAdapt’ a pour objectif d’anticiper, bien en amont, le vieillissement.

MaPrimeAdapt’ a donc vocation à simplifier les démarches des personnes âgées et à clarifier les barèmes d’aide à l’aménagement du logement. Sur le principe, le fonctionnement de MaPrimeAdapt’ devrait être calqué sur celui de MaPrimeRenov’, l’aide gouvernementale à la rénovation énergétique du logement. Dans certains cas, il sera possible de bénéficier de ces deux aides en même temps.

À qui s’adresse MaPrimeAdapt’ ?

MaPrimeAdapt’ s’adresse aux seniors, mais également aux personnes à mobilité réduite. Contrairement aux aides actuelles de l’Anah et de la CNAV, MaPrimAdapt’ ne serait pas réservée aux personnes âgées en perte d’autonomie, même si ces dernières pourront aussi en bénéficier (en cumul des autres aides).

Cependant, le président de la République Emmanuel Macron a d’ores et déjà indiqué que les foyers les plus aisés ne seraient pas éligibles à cette aide financière.

Quels travaux pourront être financés par MaPrimeAdapt’ ?

Plus de 85 % des Français souhaitent rester vivre chez eux jusqu’à la fin de leur vie. Pour ce faire, ils doivent impérativement sécuriser leur logement et s’équiper au mieux, afin d’éviter les accidents domestiques et notamment les chutes. D’après les estimations, avoir un logement bien agencé diminuerait de 20 % le risque de chute.

Le gouvernement prévoirait un budget de 400 millions d’euros pour financer l’adaptation d’environ 70 000 logements par an. L’objectif est d’atteindre 680 000 logements d’ici 2032. Cela correspond à 30 à 40 % de l’ensemble des foyers modestes ou très modestes, ciblés par cette aide. 

Concrètement, MaPrimeAdapt’ devrait couvrir le remplacement d’une baignoire par une douche, l’agrandissement de la porte de la salle de bain et la pose de barres de maintien. L’installation d’un monte-escaliers pourra, elle aussi, être prise en charge ainsi que la pose d’aides techniques. En d’autres termes, de nombreux dispositifs référencés par la Silver Alliance seront éligibles à MaPrimeAdapt’. 

Montant de MaPrimeAdapt’

Si les contours de MaPrimeAdapt’ commencent à se dessiner, difficile de connaître les montants exacts de cette aide. A priori, d’après Le Monde, elle devrait couvrir « 70 % du coût total [des travaux] pour les revenus inférieurs à 20 593 € et 50 % pour la tranche allant jusqu’à 25 000 € de ressources ». 

MaPrimeAdapt’ s’appliquera sur des travaux d’un montant total maximum de 8 000 €. S’ils sont pris en charge à 70 %, cela représenterait donc 5 600 € de remboursement. S’ils sont pris en charge à 50 %, cela représenterait 4 000 € de remboursement.