Agrandir le texte
Réinitialiser les réglages
Rétrécir le texte

Comment percevoir l’aide-ménagère à domicile ?

— Publié le 15 novembre 2021

Comment percevoir l’aide-ménagère à domicile ?

Pour continuer à pouvoir vivre chez elles, les personnes âgées font parfois appel à une professionnelle. Une aide à domicile intervient alors au sein de leur logement. Cela leur permet de préserver leur cadre de vie et leur indépendance. Toutefois, le coût de ce service peut peser lourd dans le budget, c’est pourquoi une subvention financière est proposée : l’aide-ménagère à domicile. Quelles sont les conditions pour y être éligible ? Quelles sont les démarches pour percevoir cette allocation ? À combien s’élève le montant ? Nous répondons à toutes vos questions.

Qu’est-ce que l’aide-ménagère à domicile ?

L’aide-ménagère à domicile est une aide sociale à destination des personnes âgées, des personnes en situation de handicap ou des femmes enceintes à la grossesse compliquée. Pour ce qui est de la subvention allouée aux seniors, elle est attribuée lorsque ces derniers éprouvent des difficultés à accomplir les tâches ménagères principales.

En effet, elle permet de prendre en charge le coût d’une professionnelle, appelée aide à domicile, dont les missions peuvent être plurielles. Par exemple : la préparation des repas, le ménage, la lessive, le repassage… L’aide-ménagère à domicile est versée par le Conseil Départemental ou, à défaut, par la caisse de retraite. Son objectif est d’offrir aux personnes âgées la possibilité de rester vivre le plus longtemps possible au sein de leur logement.

Conditions d’obtention de l’aide-ménagère à domicile

Pour bénéficier de l’aide-ménagère à domicile grâce au département, il est nécessaire de répondre à plusieurs critères :

  • Être âgé d’au moins 65 ans (ou 60 ans pour les personnes reconnues inaptes au travail)
  • Rencontrer des difficultés pour accomplir les tâches ménagères principales
  • Ne pas bénéficier de l’APA (Aide Personnalisée d’Autonomie) et ne pas pouvoir en bénéficier
  • Avoir des ressources mensuelles inférieures à 906,81 € pour une personne seule et à 1 407,82 € pour un couple*.

Si vous ne remplissez pas ces conditions d’éligibilité, vous pouvez alors vous tourner vers votre caisse de retraite.

*Source : pour-les-personnes-agees.gouv – Chiffres d’avril 2021

Comment demander l’aide-ménagère à domicile ?

Tout d’abord, si vous pensez être éligible au dispositif mis en place par le Conseil Départemental, contactez en priorité le Centre Communal d’Action Sociale (CCAS) ou les services sociaux de votre mairie. Ils pourront vous transmettre un dossier de demande et vous accompagner dans vos démarches. Le cas contraire, tournez-vous vers votre caisse de retraite pour connaître leurs modalités.

Si votre demande est acceptée, un évaluateur effectue une visite à domicile. Il établit alors un plan d’action personnalisé (PAP) qui apprécie vos besoins selon la grille AGGIR et les heures d’intervention nécessaires.

Aide-ménagère : montant et versement de l’aide financière

Le montant de l’aide-ménagère à domicile est calculé en fonction des revenus. Une participation financière peut être demandée.

La subvention est versée directement au service d’aide à domicile choisi par la personne âgée, à condition que ce dernier soit habilité à l’aide sociale par le Conseil Départemental. Si la personne âgée préfère avoir recours à un salarié qu’elle emploie elle-même ou s’il n’existe pas de service d’accompagnement à domicile dans sa commune, l’aide financière peut alors lui être versée directement sur justificatifs de dépense.

Il est important de souligner que l’aide-ménagère à domicile constitue une avance. Elle est donc récupérable sur succession, lorsque celle-ci est supérieure à 46 000 €.