Veiller sur ma santé

Comment assurer la prise en charge nutritionnelle d’un patient Covid-19 ?

Par Silver Alliance
Comment assurer la prise en charge nutritionnelle d’un patient Covid-19 ?

Selon la Société Française de Nutrition Clinique et Métabolique (SFNCM) l’épidémie virale causée par le Coronavirus impose des bouleversements qui nécessitent une attention accrue s’agissant des soins nutritionnels des patients. Voici quelques recommandations de Nutrisens, spécialiste des solutions nutritionnelles, qui vous permettent de mieux prendre en charge la nutrition d’une personne souffrant du Covid-19.

Comprendre les liens entre dénutrition et Covid-19

Le Covid-19 est une pathologie à haut risque de dénutrition et ses tableaux cliniques les plus sévères, justifiant l’hospitalisation, sont rencontrés le plus régulièrement chez les patients souffrant d’une maladie chronique : insuffisance d’organes, obésité de grade 3, diabète de type 2 ou cancers… Ces maladies masquent souvent une dénutrition sous-jacente et la probabilité que le patient infecté soit déjà dénutri à l’admission en hospitalisation est donc élevée. Les personnes âgées et/ou polypathologiques sont plus vulnérables et plus enclins à contracter le Covid-19. Elles nécessitent par conséquent un diagnostic de dénutrition et un suivi adapté à leur situation.

Selon les spécialistes des solutions nutritionnelles pour personnes ayant des pathologies liées au vieillissement, la diminution des apports nutritionnels chez une victime du coronavirus peut être soit liée à la gêne respiratoire dont elle souffre, soit à l’isolement. « La solitude et l’isolement étant des facteurs favorisant la perte d’appétit et accentuant ainsi les risques de dépendance, il est essentiel de maintenir l’état nutritionnel des personnes âgées et/ou fragiles durant le confinement et de continuer d’adapter l’alimentation aux pathologies spécifiques des sujets tels que les troubles de la déglutition », expliquent les experts de Nutrisens. Une double peine pour les personnes dépendantes en cette période de confinement où certaines limitations peuvent perturber l’assistance dont elles ont besoin pour la prise de leurs repas.

Il est également établi que les besoins accrus liés aux syndromes inflammatoires augmentent les dépenses énergétiques et peuvent provoquer la dénutrition chez un malade du coronavirus.

Bien nourrir une personne atteinte par le Covid-19

Les acteurs de la diététique et de la nutrition clinique préconisent une prise en charge urgente, comme chez toute personne dénutrie, dès l’admission du patient en hospitalisation. Ils recommandent de traiter tous les patients Covid-19 avec des compléments nutritionnels oraux. L’objectif est d’apporter en plus 30 g de protéines et 400 kcal par jour. Toutefois, selon l’ESPEN, cette thérapie doit durer au moins un mois, puis être réévaluée chaque mois pour s’assurer de l’efficacité et de l’évolution de l’état du patient.

Par ailleurs, pour les personnes présentant un risque élevé de dénutrition, comme les personnes âgées ou ayant diverses comorbidités (troubles de la déglutition, Alzheimer, handicaps, perte d’autonomie …), il est conseillé de les soumettre à un dépistage de dénutrition et d’assurer une surveillance alimentaire régulière durant les différents repas (du petit déjeuner jusqu’au dîner). Pour cela, il faut rester vigilant quant à l’appétit du patient, vérifier régulièrement la perte de poids qui est le critère le plus évident pour diagnostiquer un état de dénutrition, veiller à ce que ceux souffrant de comorbidités liées à la dénutrition puissent continuer à s’alimenter correctement et maintenir autant que possible l’activité physique adaptée à leur état.

Les solutions de Nutrisens pour mieux nourrir une personne malade

Pour prévenir la dénutrition, Nutrisens proposent une large gamme de compléments nutritionnels oraux pour éviter toute forme de lassitude et répondre aux goûts de chacun (Hyperdrink 400 & Juicy, Cremeline, Protifruits, Pain G-Nutrition, Madeleines HPHC, Biscuits HPHC). Certains de ces CNO permettent aussi de prévenir les problématiques d’escarres notamment chez les patients alités (Cremeline Ultra). Nutrisens propose également des concentrés de protéines pour enrichir les repas (Forteocare, Protipulse, Protinut).

Certaines de leurs solutions nutritionnelles existent aussi sous forme de gourdes (Cremeline gourde, Protifruits gourde, Hydrafast) pour favoriser l’autonomie des patients et soulager le travail des équipes de soin.

Pour les patients dysphagiques, il existe des solutions d’hydratation, comme les eaux gélifiées prêtes à l’emploi dans un pot ergonomique (Hydrafruit) mais aussi, des plats à textures modifiées, frais et prêt à l’emploi, dans des conditionnements à usage unique (Entrées 80g, Plats complets 300g, Veloutines 180g, Viandes & Fondants prêt à l’emploi).

En cas de difficultés d’approvisionnement, les spécialistes de Nutrisens recommandent une gamme de cuisinés mixés « longue conservation » : plats mixés stérilisés (température ambiante), surgelés ou déshydratés.

Nutrisens c’est également un réseau de diététiciens experts qui peuvent répondre à vos questions et maintenir le lien avec les personnes âgées à domicile.

Nos derniers conseils

Comment prévenir le cancer de la peau chez les personnes âgées ?

Des exercices pour améliorer sa situation d’incontinence

Comment assurer la prise en charge nutritionnelle d’un patient Covid-19 ?