Augmenter mon pouvoir d'achat

Seniors : investir dans l’immobilier après 60 ans, pourquoi pas ?

Par Silver Alliance
Seniors : investir dans l’immobilier après 60 ans, pourquoi pas ?

Contrairement aux idées reçues, les seniors peuvent tout à fait investir dans l’immobilier. S’il convient évidemment de prendre quelques précautions, la pierre reste l’un des investissements les plus rentables et profitables en France. Les placements locatifs sont particulièrement intéressants dans la mesure où les revenus diminuent à la retraite. Percevoir un loyer permet donc de conserver un train de vie confortable tout en assurant un patrimoine à sa famille.

Investir dans l’immobilier : différentes options pour les seniors

À l’approche de la retraite, les seniors sont nombreux à souhaiter investir dans l’immobilier. Différentes possibilités s’offrent alors à eux.

Investir dans une résidence principale ou secondaire

Il est tout d’abord possible d’investir dans une résidence principale. Certains seniors choisissent de vendre leur bien actuel et d’acheter une nouvelle maison dans une autre région, plus proche de leurs enfants. D’autres décident de s’expatrier et d’acheter un bien à l’étranger. Les retraités sont également nombreux à investir dans une résidence secondaire dans une ville qui leur tient à cœur, par exemple à la mer ou à la montagne, l’occasion de profiter de leur temps libre en y passant plusieurs mois de l’année. Ce type d’investissement est davantage axé sur le plaisir et le bien-être que sur la rentabilité dans la mesure où les seniors ne perçoivent pas de loyers.

Miser sur l’investissement locatif

La plupart des retraités se tournent vers l’investissement locatif afin d’augmenter leur pouvoir d’achat et de se constituer une retraite complémentaire. Différents dispositifs permettent aux seniors de bénéficier d’une fiscalité avantageuse. S’ils achètent un appartement neuf, ils peuvent par exemple profiter des avantages de la loi Pinel et d’une réduction d’impôts. S’ils choisissent d’investir dans l’immobilier ancien, ils peuvent louer leur bien meublé et ainsi jouir des avantages du statut LMNP (loueur meublé non professionnel). À noter que d’autres lois (Monuments historiques, Denormandie, Malraux…) permettent elles aussi de diminuer ses impôts sous conditions.

Investir dans une résidence services seniors

Il peut également être intéressant d’investir dans une résidence services seniors en prévision de ses « vieux jours ». Ce placement, éligible au dispositif Censi-Bouvard, donne droit à une réduction d’impôts en cas d’investissement locatif en meublé. Le marché est en outre particulièrement porteur du fait du vieillissement de la population. En passant par Les Senioriales, les jeunes retraités peuvent aussi anticiper leur entrée en résidence seniors en investissant dans leur futur logement.

Emprunter à la retraite : difficile mais possible !

Comme toujours, en matière d’investissement, le nerf de la guerre est le financement. Malgré les apparences, obtenir un prêt immobilier après 60 ans est possible. En effet, les banques apprécient cette catégorie de population, jugée fiable, qui contracte généralement des crédits sur de courtes durées et qui dispose la plupart du temps d’un apport personnel conséquent. Le taux d’emprunt n’est pas forcément surévalué en fonction de l’âge du souscripteur.

C’est le coût de l’assurance de prêt qui pose le plus souvent problème. En effet, celui-ci peut être nettement plus cher à cause du risque accru de problèmes de santé de l’emprunteur. Dans ce cas, il est judicieux de passer par un courtier en assurances senior, comme Partner Conseils Assurances. Ce type d’organisme peut négocier pour le compte du souscripteur de meilleures conditions de contrat.

Et si vous optiez pour le viager ?

Afin de percevoir des revenus additionnels, de plus en plus de personnes âgées optent pour des transactions immobilières alternatives, comme le viager. Pour le senior, l’opération consiste à vendre la nue-propriété de son bien à un acheteur individuel et à recevoir en échange un capital, appelé « bouquet », ainsi qu’une rente viagère mensuelle à vie, tout en conservant le droit d’occuper les lieux jusqu’à son décès.

D’autres formes de viagers plus innovants voient aussi le jour. C’est le cas de la solution « Viager Mutualisé » de Vitalimmo. La différence entre le viager traditionnel et le viager mutualisé se trouve du côté des acheteurs. En effet, ce ne sont pas des particuliers à la recherche d’un bien immobilier à occuper qui achètent le bien, mais des investisseurs institutionnels à forte capacité financière en quête d’un placement immobilier à long terme.

Nos derniers conseils

L’assurance vie, l’un des placements financiers préférés des seniors

Seniors : investir dans l’immobilier après 60 ans, pourquoi pas ?

Economies seniors : comment bénéficier de réductions au quotidien ?