Augmenter mon pouvoir d'achat

Zoom sur l’économie collaborative à l’ère d’Internet

Par Silver Alliance
Zoom sur l’économie collaborative à l’ère d’Internet

En plein essor grâce à Internet, l’économie collaborative se développe partout dans l’Hexagone. Qu’il s’agisse d’Uber, d’Airbnb ou encore de Blablacar, elle constitue un modèle économique novateur basé sur l’échange et le partage entre particuliers, et présente de multiples avantages pour augmenter son pouvoir d’achat. Quels sont-ils ? Quelles sont les initiatives les plus en vogue et les secteurs porteurs ? Qu’est-ce qui a contribué au succès de cette nouvelle économie ? Silver Alliance répond à toutes vos questions.

Économie collaborative : définition, avantages et généralités

L’économie collaborative, aussi appelée économie du partage ou de pair à pair, est un mode de consommation novateur basé sur l’échange de biens et de services entre particuliers, avec ou sans contrepartie financière. Elle repose sur l’utilisation de plateformes Internet diverses et connait une croissance fulgurante depuis son apparition il y a une dizaine d’années. En 2016, le marché représentait déjà plus de 28 milliards d’euros de transactions en Europe selon le cabinet PWC, un chiffre qui devrait encore grimper dans les années à venir pour atteindre 83 milliards d’euros d’ici 2025.

D’après une enquête de la Commission européenne, les Français sont particulièrement sensibles à l’économie collaborative. En effet, 36 % d’entre eux déclarent utiliser une plateforme collaborative, un pourcentage nettement supérieur à la moyenne européenne (17 %). Vous vous demandez d’où vient ce succès ? De l’essor des nouvelles technologies bien sûr, mais aussi du fait que l’économie de partage offre bien des avantages : elle valorise l’usage des biens plutôt que leur possession, encourage les relations humaines d’égal à égal et tient compte des préoccupations environnementales (moins de gaspillage et de surconsommation), des valeurs de plus en plus importantes aux yeux de tous.

À côté de cela, elle permet de modérer les dépenses et donc de faire des économies à long terme. Pour les vendeurs, c’est également une façon de s’assurer un revenu complémentaire !

Économie de pair à pair : des modèles économiques en plein essor

Une étude du Conseil d’État de 2017 a permis de différencier 5 types de plateformes collaboratives :

– Les plateformes de création de biens communs (ex : Wikipédia)
– Les plateformes de partage de frais (ex : Blablacar)
– Les plateformes d’économie contributive (ex : Coyote)
– Les plateformes de courtage (ex : Le Bon Coin)
– Les plateformes-activité (ex : Deliveroo).

Certains secteurs d’activité sont déjà bien implantés en France, comme :

– Le logement : location d’appartements entre particuliers, échange de maisons, habitat intergénérationnel
– Les transports : location de véhicules entre particuliers, covoiturage, voiture de tourisme avec chauffeur (VTC), etc.
– L’équipement : vente ou achat de matériel d’occasion, don, prêt, échange ou location d’appareils…
– L’habillement : location, don, troc, revente/achat de vêtements…
– Les services d’aide entre particuliers : courses, bricolage, ménage, gardiennage, soins aux animaux…
– La culture et l’enseignement : cours de langues en ligne, soutien scolaire…

L’économie de partage au service des seniors

Si l’économie collaborative bouscule nos habitudes de consommations et qu’elle est utile à tout un chacun, les seniors sont encore peu nombreux à recourir aux services des plateformes pour améliorer leur pouvoir d’achat. En effet, selon l’enquête Silver Alliance-CSA « Les retraités français sont-ils riches ? », seuls 15 % des 65 ans et plus interrogés ont déjà acheté ou vendu des produits d’occasion sur Internet, 8 % ont déjà pratiqué le covoiturage et 6 % le prêt de matériel entre particuliers.

Bien que les seniors d’aujourd’hui aient tendance à fuir les plateformes de l’économie collaborative, il y a fort à parier que la situation s’inverse dans les années à venir. Plus que jamais connectés et à l’aise avec les nouvelles technologies, les futurs retraités devraient progressivement saisir les opportunités offertes par l’économie de partage, comme l’analyse Benjamin Zimmer, Directeur de Silver Alliance : « Les baby-boomers vont vouloir aller chercher des points de pouvoir d’achat, car ils veulent continuer à se faire plaisir ». L’échange, l’achat ou le partage de biens ou de services via les plateformes et les applications mobiles devraient représenter pour eux une aubaine permettant d’arrondir leurs fins de mois et de compléter leurs revenus. D’ailleurs, au-delà de l’aspect financier, les seniors ont l’opportunité, grâce à l’économie collaborative, de tisser de nouveaux liens sociaux et intergénérationnels, en prenant part à certaines activités, comme le covoiturage.

Et vous, êtes-vous d’ores-et-déjà adepte de l’économie collaborative ?

Nos derniers conseils

Seniors : quelles aides financières pour partir en vacances ?

Zoom sur l’économie collaborative à l’ère d’Internet

L’assurance vie, l’un des placements financiers préférés des seniors