-
a
+

[Étude] Silvers et outils numériques : quelles tendances en 2025 ?

Le CRÉDOC, en partenariat avec Doro, a récemment publié l'étude « Silvers et outils numériques : quelles tendances à l’horizon 2025 ? ». Cette étude a interrogé les pratiques actuelles des personnes âgées de 50 ans et plus en matière d’outils numériques afin d’anticiper sur celles qu’ils adopteront à l’avenir.

Vers un rattrapage de l’équipement et des usages des outils numériques entre 70 et 85 ans

À l’horizon 2025, si les 85 ans et plus continueront à être faiblement équipés et à avoir de très faibles usages d’Internet (le manque de compétences, l’inutilité ou le manque d’intérêt de ces outils sont fréquemment cités par les plus âgés), les 50-75 ans devraient, quant à eux, poursuivre leur processus de rattrapage en matière d’équipements et d’usages, tandis que les 75-85 ans l’amorceront tout juste. Plusieurs explications sont avancées par le CRÉDOC et l’expert des téléphones pour personnes âgées.

Tout d’abord, la part des 50-75 ans maîtrisant les outils numériques va s’accroître par un effet de génération. En effet, ces silvers vont se distinguer des générations qui les ont précédées, d’une part parce qu’ils ont utilisé les outils numériques plus tôt que leurs aînés, notamment durant leur vie professionnelle, et d’autre part parce qu’ils ont un niveau de diplôme plus élevé ce qui va faciliter leur apprentissage des nouveaux usages des outils numériques.

Par ailleurs, l’amélioration de la couverture Internet dans l’hexagone, et par conséquent le recul des zones blanches, devraient faciliter l’usage des outils numériques en zone rurale.

En outre, le développement des technologies d’assistance vocale, comme les enceintes connectées, devraient également ouvrir l’usage des outils numériques à des silvers peu habitués jusque-là à utiliser de tels outils.

Les silvers et les achats en ligne à l’horizon 2025

La part de silvers pratiquant le e-commerce devrait croître chez les 50-85 ans par un effet de génération.

Entre 2020 et 2025, l’importance des 50-75 ans (ils représenteront un quart de la population française) et la croissance des 75-85 ans facilitera la diffusion de l’usage d’Internet au sein du processus d’achat.

Les jeunes générations de silvers, habituées à dépenser plus sur Internet et à recourir à l’économie collaborative, devraient continuer à adopter ces comportements, d’autant plus qu’ils restent les catégories d’âge disposant des niveaux de vie les plus élevés parmi la population (près de 27 000 € pour les 60-69 ans et près de 26 000 € pour les 50-59 ans en 2015). Toutefois, le niveau de vie de ces deux catégories d’âge est plus faible comparé à celui de la génération précédente (carrières moins complètes et plus souvent ponctuées de périodes de chômage, moindre revalorisation des retraites…). Ces plus faibles revenus des jeunes silvers devraient donc les pousser à rechercher les bonnes affaires sur Internet.

La recherche d’information sur Internet préalablement à l’achat devrait continuer de croître parmi les moins de 85 ans. Celle-ci devrait s’enrichir de nouveaux usages plus « experts » chez les moins de 75 ans, comme la consultation d’avis ou encore l’évaluation de biens et de services.

Les plus jeunes silvers devraient également poursuivre leur habitude, prise plus jeune, de consulter Internet sur le point de vente afin de s’informer sur les caractéristiques d’un produit ou de comparer les offres avec d’autres enseignes.

Enfin, les attentes utilitaristes, comme l’attention portée au service après-vente, au rapport qualité-prix, à la facilité d’utilisation des produits et des services, restera particulièrement importante parmi l’ensemble des catégories d’âge silvers.

L’usage des objets connectés : un potentiel fort en matière de e-santé

Concernés par les questions de santé, compte tenu de leur avancée en âge, les silvers devraient s’intéresser de plus en plus aux objets connectés, qu’il s’agisse d’outils concernant la prévention ou la gestion de pathologies existantes.

Tout d’abord, la démographie médicale montrant des insuffisances sur de nombreux territoires devrait inciter les silvers à avoir recours à la télémédecine. Cette solution leur permettrait de pouvoir contacter leur médecin traitant à distance.

Par ailleurs, les aidants à la recherche de solutions leur permettant d’être alertés en cas de difficultés rencontrées par leurs parents devraient également jouer un rôle majeur dans la diffusion des objets connectés parmi les silvers.

Le partage des donnés pourrait toutefois constituer un frein, quelle que soit la classe d’âge. Il pourrait cependant être levé si les silvers voient une utilité à recourir à ces objets en termes de confort de vie et de sécurité.

Rédigé par Silver alliance

Publié le 11 octobre 2019