Veiller sur ma santé

La réforme 100% Santé : prendre soin de sa santé sans se ruiner

Par Silver Alliance
La réforme 100% Santé : prendre soin de sa santé sans se ruiner

Trop de Français renoncent à se faire poser une prothèse dentaire, à s’équiper d’une paire de lunettes à leur vue ou d’une aide auditive. En cause : le reste à charge souvent élevé. La réforme 100% Santé, également connue sous le nom de « Reste à charge zéro », vise à prévenir cette situation et à améliorer l’accès à des soins de qualité dans ces trois domaines. Mise en place depuis 2019, celle-ci s’étale sur plusieurs années, la dernière étape étant fixée au 1er janvier 2021.

Réforme 100% Santé : définition et objectifs

Vous le savez déjà : prendre soin de votre capital dentaire, auditif et visuel est essentiel. D’ailleurs, Emmanuel Macron en a fait une promesse de campagne. Le Président de la République s’est en effet engagé à ce que tous les Français aient accès à des soins de qualité intégralement pris en charge par la Sécurité sociale et leur complémentaire santé dans les domaines de l’optique, de l’audiologie et du dentaire, via la réforme 100 % Santé.

L’objectif de cette réforme est clair : éviter aux assurés de renoncer aux lunettes de vue, aux soins dentaires et aux appareils auditifs pour des raisons financières. Dans ce cadre, un large choix de produits est désormais proposé avec un reste à charge nul. N’hésitez pas à vous renseigner auprès de vos professionnels de santé, comme Les Opticiens Mobiles (pour vos lunettes) ou Audika (pour les aides auditives).

Ce qui change en 2021 pour la réforme 100% Santé

La réforme 100 % Santé s’adresse à tous les assurés bénéficiant d’une complémentaire santé (sans distinction d’âge ni de situation familiale). Déployée de manière progressive depuis 2019, elle sera totalement effective à compter du 1er janvier 2021.

Pour cette dernière étape, les évolutions portent principalement sur l’audiologie avec notamment le remboursement intégral des prothèses auditives. À côté de cela, le prix de vente du premier modèle pris en charge à 100% passe de 1 500 € à 950 € pièce, soit 1 900 € la paire d’aides auditives.

2021 est aussi l’occasion pour la réforme 100% Santé de franchir une nouvelle étape sur le dentaire avec l’ajout des prothèses dans le panier 100% Santé, ainsi que des bridges et des inlay-onlay dans le panier maîtrisé.

Zoom sur les équipements 100% Santé en audiologie

À travers la réforme 100% Santé, les prothèses auditives sont classées en deux catégories :

Les aides auditives de classe 1 : celles-ci sont intégralement remboursées par l’Assurance Maladie et les complémentaires santé. La catégorie regroupe des appareils à placer dans ou derrière l’oreille et inclut 12 canaux de réglage ainsi que 3 options ou fonctionnalités parmi les suivantes : réducteur d’acouphène, connectivité sans fil, réducteur de bruit du vent, synchronisation binaurale, directivité microphonique adaptative, bande passante élargie ≥ 6 000Hz, apprentissage de sonie et réducteur de réverbération.

Les aides auditives de classe 2 : il s’agit des appareils à prix libres qui ne bénéficient pas du reste à charge zéro. Ceci dit, ces aides auditives sont tout de même prises en charge par la Sécurité sociale. Leur remboursement par les mutuelles varie néanmoins d’un contrat à un autre.

N’hésitez pas à faire appel à un courtier en assurance, comme Partner Conseils Assurances, afin de choisir les meilleures offres d’assurance senior et garanties du marché. Autre nouveauté : à partir du 1er janvier 2021, les audioprothésistes doivent impérativement proposer un appareil de la classe 1 correspondant à l’offre 100% Santé lors de la réalisation d’un devis pour des prothèses auditives. Sur le devis doivent ainsi figurer les montants remboursés par la Sécurité sociale, la mutuelle ainsi que la somme du reste à charge.

Nos derniers conseils

La réforme 100% Santé : prendre soin de sa santé sans se ruiner

Booster son organisme à l’approche de l’hiver

La téléconsultation : comment ça marche ?