Bien vivre chez moi

5 astuces pour dépolluer son intérieur

Par Silver Alliance
5 astuces pour dépolluer son intérieur

La maison est le lieu parfait pour trouver du réconfort et se ressourcer, à condition de préserver la qualité de l’air intérieur et de traquer les nombreux facteurs qui contribuent à une atmosphère néfaste. Si la pollution extérieure échappe au contrôle de tout un chacun, il est possible de dépolluer son intérieur. Voici nos astuces.

Veiller à la qualité de l’air

La qualité de l’air est un élément auquel on ne pense pas souvent, mais qui est pourtant primordial. En effet, si l’air n’est pas suffisamment renouvelé, il est vite saturé en composés organiques volatils (COV), des éléments très mauvais pour l’organisme. L’ADEME a publié un guide donnant toutes les clés pour dépolluer l’air de son logement et préserver ainsi sa santé.

Il faut par exemple ventiler souvent toutes les pièces de vie pour éviter le développement des microbes et autres moisissures. Il est aussi conseillé d’ouvrir les fenêtres au moins 10 minutes par jour matin et soir afin d’aérer (quitte à créer des courants d’air), d’évacuer l’humidité excessive et de prêter une attention particulière à l’utilisation de certains produits ménagers qui peuvent être sources de pollution. Il est par ailleurs possible de s’équiper d’un purificateur d’air pour dépolluer son intérieur.

Miser sur les plantes vertes dépolluantes

L’idéal est également de miser sur les plantes vertes qui jouent le rôle de filtre antipollution. Ces dernières émettent de l’oxygène et absorbent les polluants plastiques dégagés par les moquettes et les peintures. Spécialiste de l’entretien et de l’aménagement du jardin depuis 1995, Jardins Animés propose par exemple plus de 2 000 produits locaux, bio et naturels. À moins que vous ne préfériez faire pousser vous-même des plantes aromatiques en intérieur ?

Chaque type de pollution a des besoins qui lui sont propres en matière de plantes. Par exemple, dans une maison en travaux où les peintures ont été renouvelées récemment, on assainira davantage avec le chrysanthème ou le philodendron. Dans le logement d’un fumeur, on choisira plutôt une azalée ou un chlorophytum. Enfin, dans les pièces humides, comme la salle de bain ou la cuisine, on optera plus pour des azalées ou un palmier.

Garder sa maison bien propre

Une autre astuce pour dépolluer son intérieur consiste à déloger la poussière qui s’y trouve. Nichée dans les moindres recoins, celle-ci est en effet néfaste pour la santé. Afin de préserver votre sommeil, traquez les moutons sous votre lit ! Pensez aussi à passer régulièrement l’aspirateur sur votre matelas et votre cadre de lit pour vous débarrasser des acariens.

Dans la salle de bain, il est primordial de nettoyer régulièrement son rideau de douche en le lavant une fois par mois avec une serviette éponge ou en machine, l’objectif étant de lutter contre la moisissure. À noter que si vous ne pouvez pas ou ne voulez pas procéder aux taches ménagères, vous avez la possibilité de faire appel à une aide ménagère avec O2, le n° 1 des services à domicile en France.

Eviter la moquette

Selon certains experts, les acariens, la poussière et les particules fines prolifèreraient dans les tapis et sur la moquette, d’où l’intérêt de privilégier les sols lisses : parquet, carrelage, béton ciré ou même PVC. La moquette serait par ailleurs moins hygiénique qu’un autre revêtement dans la mesure où il n’est pas possible de la nettoyer régulièrement avec de l’eau.

Pour autant, conserver votre moquette est tout à fait possible si vous l’entretenez très régulièrement (aspirateur, traitement…).

Ne pas surchauffer son logement

Enfin, il faut éviter de surchauffer son intérieur même si l’on est frileux. La température idéale pour une maison s’élève à 19° C. Les acariens prolifèrent à partir de 25° C, ce qui devrait vous motiver à baisser le chauffage ! De plus, une haute température, lorsqu’elle n’est pas naturelle et que la différence est trop marquée avec la température extérieure, est néfaste pour la santé.

Surchauffer son logement favorise en effet la dilatation des vaisseaux sanguins et ralentit la circulation. En plus d’améliorer votre bien-être, le fait de baisser le chauffage est bon pour la planète et… pour votre porte-monnaie.

Nos derniers conseils

5 astuces pour dépolluer son intérieur

La résidence senior ou comment vieillir chez soi… autrement !

L’aide à domicile pour les personnes âgées