-
a
+

Le pouvoir d’achat à la retraite

L'éclairage du mois


Face aux dépenses contraintes des ménages qui ne cessent d’augmenter, les revenus grimpent-ils suffisamment pour compenser cette hausse des coûts et éviter une baisse du pouvoir d’achat ?

La hausse des dépenses contraintes

La part des dépenses contraintes (loyers, énergie, cantine, protection sociale, assurance) est passée de 12 % dans les années 1960 à près de 30 % en 2017, selon l’Insee. 

Mais dans le calcul des dépenses contraintes, de nombreux frais vitaux pour les personnes âgées ne sont pas pris en compte. En effet, les frais de santé et le changement de logement entre autres devraient être ajoutés. Forcément, ces coûts pèsent beaucoup plus lourdement sur les petites pensions. Le pouvoir d’achat qui dépend du niveau des revenus et des prix peut alors en prendre un coup!

 

Être propriétaire sans problème de liquidité

Face à ces difficultés financières, vous devez pouvoir réagir. Aujourd’hui, 82% des retraités sont propriétaires de leur résidence principale, selon un sondage Odoxa et 94% souhaitent rester à domicile. Mais cette volonté est source de dépenses et les liquidités peuvent rapidement manquer.

VIRAGE-VIAGER™ et son dispositif Vitalimmo™ vous propose un bon compromis : vendre votre nue-propriété de son logement à des Investisseurs Institutionnels (caisse de retraite, mutuelles…) et recevoir immédiatement le montant de votre vente chez le notaire. Le prix de votre bien est donc intégralement converti en un capital immédiat important et un droit d’usage à vie gratuit de votre bien. De plus, vous diminuez vos charges (taxe foncière et part de charges mensuelles ainsi que gros travaux…).

Votre pouvoir d’achat est ainsi augmenté à la fois par un capital disponible immédiatement et une diminution de charges mensuelles.

 

Utiliser l’économie collaborative pour optimiser son pouvoir d’achat

Est il possible d’optimiser son pouvoir d’achat avec un budget constant ?  Oui : en faisant appel à l’économie collaborative. Plutôt que de faire seulement vos courses, faites celles de votre voisine en même temps ! Courseur vous propose ce service, découvrez le dans cette vidéo.

 

L’indexation des retraites sur les prix ou les salaires ?

Les revenus chez un senior sont principalement constitués par leur retraite. Depuis 1987, les pensions de retraite évoluent au même taux que l’inflation, soit d’après le Code de la Sécurité sociale, « la moyenne des prix à la consommation, hors tabac, calculée sur les douze derniers indices mensuels par l’Insee ».

L’avantage pour les retraités: ils ne perdent pas, en principe, de pouvoir d’achat. Mais la faible inflation en France se traduit par des revalorisations très basses. Une situation à l’origine des craintes des retraités face à la hausse de la CSG qui n’a pas été compensée par une hausse de la pension.

L’indexation sur les salaires pourrait donc permettre un gain de pouvoir d’achat si l’augmentation est supérieure à l’inflation. Une seule contrainte: que les salaires augmentent!