Veiller sur ma santé

Maladie de Parkinson : les bienfaits d’une cure thermale

Par Silver Alliance
Maladie de Parkinson : les bienfaits d’une cure thermale

La maladie de Parkinson est la deuxième cause de handicap chez les seniors. Cette maladie, qui survient le plus souvent entre 55 et 65 ans, entraîne la destruction des neurones à dopamine, directement impliqués dans le contrôle des mouvements du corps. Même si la médecine actuelle ne peut pas guérir cette maladie neurologique chronique, les symptômes peuvent toutefois être contrôlés sur une longue période.

Les symptômes de la maladie de Parkinson

Les symptômes de la maladie de Parkinson sont multiples et ils se manifestent surtout d’un seul côté du corps du malade. On parle alors de manifestations asymétriques.

Le tremblement est le symptôme le plus connu du grand public. En effet, la personne atteinte de la maladie de Parkinson tremble au repos, mais ces tremblements cessent dès lors qu’elle effectue un mouvement.

L’akinésie (ou lenteur), qui se caractérise par une difficulté à initier les mouvements, est le symptôme de la maladie de Parkinson le plus répandu. Cette difficulté se repère surtout dans les mouvements complexes qui réclament, par exemple, la coordination de plusieurs membres.

Enfin, la rigidité excessive des muscles, aussi appelée hypertonie, constitue le troisième symptôme de la maladie de Parkinson. Cette tension peut entraîner des douleurs musculaires, comme des crampes, des douleurs tendineuses ou encore une sensation de raideur.

Malheureusement, la maladie de Parkinson ne peut pas être guérie. Cependant, des solutions existent, comme les cures thermales, pour soulager les symptômes et ralentir l’évolution de la maladie.

Maladie de Parkinson : les bienfaits d’une cure thermale

Les médecins prescrivent souvent une cure thermale aux seniors atteints de la maladie de Parkinson. En effet, les cures thermales permettent d’atténuer les symptômes causés par la maladie.

Grâce aux massages, aux bains et aux douches, la cure thermale permet de diminuer les contractures douloureuses que ressentent les personnes atteintes de la maladie de Parkinson.

La motricité étant affectée par cette maladie neurologique, les cures proposent également des séances de rééducation. Ce point peut être amélioré en associant la kinésithérapie aux bénéfices procurés par l’eau.

Par ailleurs, comme la plupart des malades souffrent d’anxiété et de dépression (la maladie de Parkinson peut rapidement isoler le malade de son entourage), les cures thermales proposent le plus souvent des séances groupées de médecine douce, comme la sophrologie, la danse, l’aquagym ou encore l’art thérapie par le chant. Ces activités permettent aux patients d’une part de s’amuser, mais aussi de rencontrer de nouvelles personnes qui traversent les mêmes épreuves qu’eux. Un bon moyen de créer du lien social.

Nos derniers conseils

Se prémunir contre une carence en vitamine D et C en hiver

Comment prendre un rendez-vous médical en ligne ?

Maladie de Parkinson : les bienfaits d’une cure thermale