Aménager mon logement

Le rôle de l’ergothérapeute dans l’adaptation d’un logement senior

Par Silver Alliance
Le rôle de l’ergothérapeute dans l’adaptation d’un logement senior

Vous rencontrez des difficultés pour réaliser chez vous certains gestes du quotidien ? Aménager son logement pour conserver son autonomie et son indépendance peut vite devenir indispensable, mais la tâche peut s’avérer complexe sans l’aide d’un ergothérapeute. En effet, ce professionnel de santé intervient à votre domicile pour réaliser un diagnostic et vous proposer des solutions en matière d’aménagement. Explications.

Quel est le rôle de l’ergothérapeute pour les personnes âgées ?

L’ergothérapeute est un professionnel de santé diplômé d’État (bac +3). Il intervient, entre autres, auprès des personnes âgées qui rencontrent des difficultés pour réaliser des activités de la vie quotidienne de manière indépendante, comme s’habiller, cuisiner ou encore prendre sa toilette.

La mission de l’ergothérapeute est de proposer des solutions concrètes et personnalisées : apprentissage de gestes et postures, mise en place d’aides techniques, technologiques ou humaines, aménagement de l’habitat, conseils en hygiène ou alimentation… Ces préconisations visent à réduire, compenser voire supprimer ces situations de dépendance, en tenant compte des habitudes de vie, des désirs et de l’environnement de la personne.

Chaque intervention est personnalisée selon le bénéficiaire.

Comment se déroule l’intervention d’un ergothérapeute à domicile ?

Les modalités de l’intervention d’un ergothérapeute à domicile sont variables selon le professionnel choisi. Toutefois, voici quelques étapes clés, souvent réalisées.

Dans un premier temps, l’ergothérapeute se rend à votre domicile pour réaliser un diagnostic personnalisé. Il se renseigne sur votre parcours de vie, votre état de santé et évalue vos capacités fonctionnelles et cognitives. Il vous questionne sur vos habitudes de vie, votre entourage, vos besoins et vos attentes. Il peut, par exemple, vous poser des questions sur la manière dont vous utilisez un équipement et/ou vous met en situation réelle pour plusieurs transferts ou activités de vie quotidienne. « Cela nous permet d’observer l’activité dans sa globalité et de repérer certaines fragilités ou mises en danger, non perceptibles au cours de notre discussion avec la personne âgée »,  explique Laurène TROUVÉ, ergothérapeute chez ALOGIA. L’ergothérapeute fait également un état des lieux de votre logement afin d’identifier tout élément susceptible de présenter un risque pour votre sécurité. Pour ce faire, il analyse minutieusement chaque pièce de votre habitation afin de prendre toutes les mesures nécessaires.

La deuxième étape consiste à rédiger un compte-rendu d’évaluation. Quelques jours ou semaines après sa visite, l’ergothérapeute vous adresse un bilan personnalisé comprenant les observations effectuées, les préconisations des aides abordées lors de la visite, et des propositions d’aménagement du logement si nécessaire. Concernant l’habitat, ce document permet de dresser, schémas explicatifs à l’appui, une liste de travaux à réaliser. Il peut, par exemple, s’agir de la pose de barres d’appui dans la salle de bain, du replacement d’une baignoire par une douche ou de l’installation d’un monte-escalier. Pour chaque recommandation formulée, l’ergothérapeute vous fournit toutes les informations nécessaires, comme les caractéristiques techniques, les artisans à contacter ou encore les aides financières disponibles.

Enfin, la troisième étape consiste en un accompagnement dans la réalisation de votre projet d’aménagement. L’ergothérapeute vous assiste dans votre recherche de financement et, une fois le chantier terminé, peut parfois vous rendre visite pour vérifier la conformité des travaux réalisés et pour vous apprendre à utiliser vos nouveaux équipements.

En conclusion, l’ergothérapeute vous accompagne de A à Z dans l’adaptation de votre logement, depuis le diagnostic jusqu’à la réception du chantier.

Ergothérapie à domicile : combien coûte le diagnostic ? 

Le diagnostic d’un ergothérapeute à domicile coûte entre 100 et 200 euros.

Pour les personnes âgées, l’ergothérapie n’est pas une profession conventionnée par la Sécurité Sociale. Ainsi, les prestations ne sont pas remboursées. Toutefois, certaines mutuelles et caisses de retraite octroient sous condition un financement pour certaines interventions.

Par exemple, le régime de retraite complémentaire AGIRC ARRCO a mis en place le diagnostic Bien chez moi à destination des retraités Agirc ou Arrco âgés de 75 ans et plus, sans condition de ressources. Le diagnostic Bien chez moi est pris en charge par AG2R LA MONDIALE, dans le cadre du contrat de retraite complémentaire. Seule une participation forfaitaire de 15 euros est demandée à la fin de la visite de l’ergothérapeute.

Par ailleurs, certains bailleurs sociaux, soucieux de favoriser le maintien à domicile de leurs locataires, peuvent financer la venue d’un ergothérapeute à domicile.

Comment trouver un ergothérapeute à domicile ?

Pour trouver un ergothérapeute exerçant en libéral à proximité de chez vous, vous pouvez consulter l’annuaire de l’ANFE (Association Nationale Française des Ergothérapeutes).

Vous pouvez également vous adresser à votre caisse de retraite (CNAV, CARSAT…), à un Centre Local d’Information et de Coordination (CLIC), au service Personnes Âgées de votre Conseil départemental, au Centre Communal de l’Action Social de votre ville (CCAS) ou encore à la Maison de l’autonomie.

Également, des Pôles de Santé ou des Maisons de santé peuvent être contactés.

Nos derniers conseils

Adaptation du logement : du mobilier senior adapté à tous les besoins !

Des conseils pour réaménager sa chambre à coucher

Le rôle de l’ergothérapeute dans l’adaptation d’un logement senior