Veiller sur ma santé

Comment adapter son alimentation en période de fortes chaleurs ?

Par Silver Alliance
Comment adapter son alimentation en période de fortes chaleurs ?

Le saviez-vous ? Nous perdons environ un litre et demi à deux litres et demi d’eau par jour en période de fortes chaleurs. Une déshydratation qui peut s’aggraver chez les personnes âgées ou souffrant de dysphagie. Il existe pourtant des solutions simples et naturelles pour compenser cette perte en eau, comme adapter son alimentation. Explications.

Privilégier les aliments riches en eau en période de fortes chaleurs

Boire beaucoup d’eau (entre 1,5 et 2,5 litres d’eau par jour) pendant les pics de chaleur est indispensable, car notre organisme se déshydrate plus vite qu’à l’accoutumée (transpiration, urines, respiration) pour réguler sa propre température interne. Pour compenser cette perte d’eau, il est donc essentiel de boire : eau, jus de fruit, lait, infusion… Evitez toutefois de boire des boissons glacées, car la différence de température est délétère pour le corps : le corps produira alors de la chaleur pour se maintenir à 37°C.

La consommation de fruits et légumes naturellement riches en eau est également fortement conseillée en cas de hausse des températures. Certains aliments ont d’ailleurs une teneur en eau plus importante que d’autres. C’est le cas du concombre, de la salade verte, du radis, de la tomate, du fenouil, du poivron, du chou-fleur ou encore de la courgette. À noter qu’il est préférable de consommer ces aliments crus pour pouvoir profiter pleinement de toutes leurs vitamines.

Privilégiez également la consommation de laitages et de fruits aqueux, comme la pastèque, le melon, les fraises, les pêches, les nectarines ou encore les oranges, qui sont, en plus d’être riches en eau, faciles à digérer.

Prendre des repas légers en période de fortes chaleurs

En période de fortes chaleurs, on a souvent moins d’appétit, mais il est indispensable d’être régulier dans sa prise de repas pour éviter que ce désagrément ne soit doublé d’une hypoglycémie. En effet, même quand il fait chaud, l’organisme a besoin d’énergie pour bien fonctionner et des carences alimentaires, ajoutées à un coup de chaud, peuvent provoquer un malaise.

C’est la raison pour laquelle il est conseillé de prendre des repas légers, comprenant des aliments faciles à digérer et adaptés à la hausse des températures comme le poisson blanc, les œufs, la viande blanche maigre (blanc de poulet, escalope de dinde…), les laitages frais (fromage blanc, yaourt…) ou encore des soupes froides. Ces aliments doivent être consommés froids de préférence (mais pas trop !).

Les aliments à éviter en période de fortes chaleurs

Certains aliments sont déconseillés pendant les fortes chaleurs.

Evitez les aliments gras, comme le beurre, qui contiennent plus de 20 % de lipides, car leur digestion nécessite à l’organisme des efforts supplémentaires.

Les aliments trop sucrés, comme les glaces ou les crèmes dessert, sont également à limiter, car pour éliminer le taux de sucre trop élevé, le corps va produire davantage d’urines ce qui peut provoquer une déshydratation.

Consommées en grande quantité, les boissons diurétiques (café, thé, soda…) entraînent également une augmentation de la sécrétion urinaire, tandis que les boissons alcoolisées peuvent, en plus d’amplifier le risque de déshydratation, provoquer des bouffées de chaleur.

Adapter l’alimentation des personnes dysphagiques en période de fortes chaleurs

« Chez les personnes atteintes de certaines pathologies, la prévention de la déshydratation est un sujet complexe et nécessite des précautions spécifiques », explique Aline Victor, diététicienne chez Nutrisens.

Pour les personnes dysphagiques (impossibilité de déglutir), il est par exemple recommandé d’adapter la température des aliments, car le chaud et le froid stimule la déglutition. Il faut également tenir compte du goût de l’aliment pour stimuler les récepteurs olfactifs et gustatifs qui favorisent la production de la salive, la mastication et la déglutition. Enfin, une autre solution consiste à épaissir les boissons.

Nutrisens, spécialiste de l’alimentation médicale et de la nutrition santé, conçoit des solutions adaptées aux personnes dysphagiques. Pour l’hydratation des personnes n’ayant pas la possibilité de déglutir des liquides, Nutrisens propose des eaux gélifiées déshydratées et prêtes à l’emploi au bon goût de fruits. Ces boissons sont disponibles en différentes textures et formats selon les capacités des patients, avec des parfums variés, en version sucrée ou édulcorée.

Nos derniers conseils

Comment adapter son alimentation en période de fortes chaleurs ?

Comment prévenir le cancer de la peau chez les personnes âgées ?

Des exercices pour améliorer sa situation d’incontinence